SOCIÉTÉ

Un nouveau défi pour la promotion 2016 de l'ECT


Mardi 6 Septembre 2016 à 11:39 | Lu 756 fois

PAPEETE - Lundi matin, 28 nouveaux étudiants ont fait leur entrée à l'Ecole du commerce de Tahiti. Pour cette rentrée, un nouveau défi est lancé par la direction de l'ECT à ses étudiants. Organiser en cinq jours une conférence - débat et l’animer le vendredi 9 Septembre de 16h00 à 18h30 dans le grand amphithéâtre de la CCISM.


Crédit photo : Tahiti Nui Télévision
Crédit photo : Tahiti Nui Télévision
Les nouveaux entrants ont été répartis en groupes de travail. l'objectif est de leur inculquer dès leur entrée à l'ECT, les valeurs de solidarité, de définir ensemble une organisation et une stratégie de travail. Marko Gabou responsable des études de l'ECT, nous en dit plus. "A chaque rentrée, les nouveaux entrants reçoivent un défi et ont cinq jours pour le réaliser".

L'objectif est de créer un esprit de groupe et de cohésion au sein de la promotion de l'ECT. "On demande aux deuxième année de jouer les grands frères ce qui permet de faire une soudure de l'ensemble de tous les étudiants."

Cette année le défi est d'organiser en cinq jours une conférence de questions réponses, à cinq personnalités du fenua. Teva Rohfritsch ministre de l'Economie bleue,  Miss Tahiti 2014 Hinarere Taputu, la journaliste de Polynésie Première Brigitte Olivier, le footballeur Pascal Vahirua, et la gérante de l’entreprise Rival Peinture Lyse Deterne ancienne élève de l’ECT. "Ces cinq personnalités ont particulièrement réussi leur carrière professionnelle. C'est dans la ligne directe du - Apprendre à réussir - qui est le slogan de l'ECT."

Ce matin, nous avons suivi le groupe chargé de rencontrer Pascal Vahirua, ancien footballeur professionnel, qui compte 22 sélections avec l'équipe de France entre 1992 et 1994. Parmi les questions posées "qu'elles sont selon vous les qualités qu'il faut avoir pour réussir dans la vie ?". La réponse fuse aussitôt : "Exigence, persévérance et mental". Une réponse de champion. Pour lui, le mot d'ordre de l'ECT, à savoir "réussir" est un bon choix. "Réussir. C'est ce que j'ai fait. Réussir en France et démontrer que le Maohi peut réussir ailleurs que chez lui. Pour moi, partir en France, c'était réaliser un rêve. Et je l'ai fait".

Gageons que la nouvelle promotion de l'ECT connaitra la même réussite que Pascal Vahirua, lui qui a inscrit son nom dans l'histoire du football français et tahitien.
 
Rédaction Web avec Thierry Teamo







Dans la même rubrique :
< >

SOCIÉTÉ | FAITS DIVERS | POLITIQUE | SPORT | CULTURE | BUZZ | MONDE | Pharmacies et Médecins de Garde | L'IMAGE DE LA SEMAINE | EMISSION WEB | TE AITO | Festival des îles | Bodyboard