POLITIQUE

Un gouvernement "à l'écoute des dossiers prioritaires de la Polynésie"


Lundi 23 Février 2015 à 09:02 | Lu 179 fois

Assemblée nationale. Maina Sage et Jean-Paul Tuaiva n'ont pas soutenu la motion de censure déposée par l'UDI et l'UMP


Photo d'archive TNTV
Photo d'archive TNTV
Jeudi dernier, le 19 février, la motion de censure déposée par l'UDI et l'UMP contre le gouvernement de Manuel Valls, a été rejetée. Sept députés dont Maina Sage et Jean-Paul Tuaiva n'ont pas soutenu le texte. La motion avait été déposée en réaction à l'utilisation de l'article 49-3 de la Constitution pour faire passer en force la loi Macron (lire ICI). 

Interrogée par Tahiti Nui Télévision, Maina Sage explique pourquoi elle n'a pas soutenu la motion, pourtant déposée par son groupe, l'UDI. "Je me suis associée à 7 autres députés du groupe UDI qui n'ont pas souhaité soutenir cette motion pour des raisons évidentes", nous déclare-t-elle. "Tout d'abord le fait qu'elle unisse des groupes sur des avis divergents, sans propositions constructives", explique Maina Sage. Mais aussi parce que la motion de censure "découle de l'utilisation du 49-3".
"Autant je ne suis pas convaincue du recours au 49-3 sur la loi Macron, autant je ne m'associe pas à la demande de censure d'une gouvernement qui, malgré un contexte national difficile, est à l'écoute des dossiers prioritaires de la Polynésie", détaille la députée polynésienne à Tahiti Nui Télévision. 

 





SOCIÉTÉ | FAITS DIVERS | POLITIQUE | SPORT | CULTURE | BUZZ | MONDE | Pharmacies et Médecins de Garde | L'IMAGE DE LA SEMAINE | EMISSION WEB | TE AITO | Festival des îles | Bodyboard