SOCIÉTÉ

Un centre qui fait pousser des projets


Mercredi 13 Août 2014 à 12:45 | Lu 139 fois

FORMATION. Bora Bora se met à l'agriculture biologique avec succès.


Crédits photo : Commune de Bora Bora
Crédits photo : Commune de Bora Bora
Depuis le 30 juin, onze jeunes originaires de Bora Bora sont en stage au centre de formation à l'agriculture 100 % naturelle, propriété communale de 4 hectares. Leur objectif : produire des fruits et légumes bio. Après un mois d’apprentissage, ils ont montré au maire un peu de leur savoir-faire, mardi 12 août matin.
Le conseil municipal vise à réapprendre à cultiver la terre pour la bonne santé des familles. Le projet Evolution Farm a donc été aménagé sur plusieurs plateaux, à Nunue, près de la cuisine centrale, de l’infirmerie, du Centre pour jeunes adolescents et des écoles maternelles et primaires. L’idée d’approvisionner les cantines scolaires n’est pas étrangère à l’emplacement du site. Mais celui-ci se veut aussi pédagogique, ludique et commercial.

C’est dans cette perspective que s’inscrit la formation agricole de trois mois dispensée par Johnny Rydge. En se basant essentiellement sur le calendrier lunaire et l’agrobiologie, il enseigne comment et quand semer, entretenir et récolter tel fruit ou tel légume. "Aujourd’hui, les salades vertes, oignons verts et bottes de pota sont dans les assiettes. Les tomates pourront être cueillies dans trois semaines, puis nous mettrons des racines : carottes, gingembre, patates, etc." explique Johnny Rydge.
L’environnement a un rôle essentiel : "il faut avoir 96% de bons insectes pour chasser les mauvais, il faut planter des capucines pour attirer les abeilles et les guêpes, de la sauge pour chasser les limaces" ajoute un stagiaire, "nous gardons aussi les feuilles qui tombent des arbres pour le compost". A la fois naturel et économique, ce procédé biologique permet, sous l'action de bactéries aérobies (en présence d'oxygène), la dégradation accélérée de déchets organiques pour produire du compost. Les réactions de compostage dégagent de la chaleur qui élimine les agents pathogènes contenus dans les déchets entrants. Si Johnny Rydge bannit tout engrais chimique et même le vinaigre de bois, il préconise largement le compost dans son état solide, "quand les tas deviennent de la bonne terre", ou dans son état liquide, "quand les bons microbes naturels de la plante sont multipliés par dix". En seulement un mois de formation, les stagiaires en sont convaincu. C'est avec fierté qu'ils ont présenté le fruit de leur labeur à leur famille et aux entreprises qui ont déjà passé commande.

Fort de son slogan "Evolution Farm 100% natural & positive, Bora Bora", Johnny Rydge rend la production agricole de l'île plus attractive. Les restaurants de Matira l'ont déjà identifié, c'est auprès de la population que le maire souhaite à présent communiquer, car "il est important que les familles s'identifient à ce label pour produire mieux". A des fins de promotion touristique, les hôtels qui consommeront les produits localement pourront aussi bénéficier du label. "La cuisine avec des produits bio pour notre santé et notre tourisme est désormais possible, ce n'est pas une parole en l'air", fait part le maire Gaston Tong Sang à l'ensemble des stagiaires à la fin de la visite.

Dans deux mois, ces derniers achèveront leur formation couronnée par un certificat. Certains participeront au concours agricole organisé par la commune l'an prochain, à l'instar de Johnny Rydge qui se dit prêt, avec sa prochaine équipe, pour exposer le "meilleur du bio" au grand public.







Dans la même rubrique :
< >

SOCIÉTÉ | FAITS DIVERS | POLITIQUE | SPORT | CULTURE | BUZZ | MONDE | Pharmacies et Médecins de Garde | L'IMAGE DE LA SEMAINE | EMISSION WEB | TE AITO | Festival des îles | Bodyboard