SOCIÉTÉ

Transfert de nacres malades : le ministère appelle les perliculteurs à leurs responsabilités


Mardi 27 Septembre 2016 à 17:42 | Lu 896 fois

TUAMOTU - Un transfert clandestin de nacres malades a provoqué l'indignation dans les îles. Le ministère annonce que les nacres vont être prélevées pour analyse, et qu'une enquête administrative va être menée.


Google map
Google map
Selon nos confrères de Tahiti infos, 2000 nacres malades ont été transférées le 9 septembre dernier à Takume depuis une ferme perlicole de Raroia. L'élu qui gère l'atoll de Takume aurait accordé ce transfert clandestin. 
 
Dans un communiqué, le ministère de l'Economie bleue réagi et rappelle que "tout transfert interinsulaire d’huître perlière de l’espèce Pinctada margaritifera doit obligatoirement être autorisé par la direction des Ressources marines et minières (DRMM), après avis des maires des communes de départ et de destination".
"Pour ce transfert dans le lagon de Takume, aucune demande d’autorisation n’a été transmise à la DRMM", souligne le ministère.

"La DRMM a pris contact avec les responsables des îles concernées. La décision commune de prélever des nacres pour rapidement effectuer des analyses à Papeete a été prise. Une enquête administrative sera par ailleurs menée à l’issue de laquelle le ministère prendra toutes les mesures qui s’imposent."

Dans son communiqué, le ministre de l’Economie bleue, Teva Rohfritsch, "souhaite rappeler les perliculteurs à leurs responsabilités et insister sur le fait que la préservation et le respect de l’environnement est l’affaire de tous."
(Avec communiqué de presse)
 







Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 7 Décembre 2016 - 17:47 200 athlètes marquisiens privés des jeux inter-iles

SOCIÉTÉ | FAITS DIVERS | POLITIQUE | SPORT | CULTURE | BUZZ | MONDE | Pharmacies et Médecins de Garde | L'IMAGE DE LA SEMAINE | EMISSION WEB | TE AITO | Festival des îles | Bodyboard