SOCIÉTÉ

Tourisme : le fenua atteint-il un plafond ?


Mardi 19 Janvier 2016 à 14:30 | Lu 715 fois

ECONOMIE - Peut-on accueillir plus de touristes en Polynésie française ? En tout cas pas beaucoup, selon Tahiti Tourisme : son directeur Paul Sloan estime qu'on atteint un "plafond" en raison du manque de chambres.


Crédit : Tahiti Tourisme
Crédit : Tahiti Tourisme
Après des années de crise, le nombre de touristes s'est stabilisé, avec même une légère hausse depuis quatre ans. Tahiti Tourisme estime qu'environ 183 000 touristes ont visité nos îles en 2015. On peut aussi y ajouter un peu plus de 40 000 croisiéristes.
 
On peut accueillir plus de navires... mais en l'état actuel, on aura du mal à héberger plus de visiteurs: alors que le nombre de touristes augmente, beaucoup d'hôtels ont fermé. "Entre 2000 et 2014, on a perdu 17% de capacité dans les hôtels : aujourd'hui, on a un peu plus de 2800 chambres et chaque année on en perd encore un peu plus" indique Paul Sloan, craignant "des statistiques négatives" en 2016.
 
Certains sont en ruine, d'autres sont reconvertis en appartements. Conséquence : certains hôtels, en particulier à Bora Bora, doivent refuser des clients !
 
Alors bien sûr, il y a le projet Mahana Beach : environ 3000 chambres en plus, presque simultanément ! Une nouvelle offre qui devrait créer un appel d'air et doper notre destination... mais aussi créer un déséquilibre : ces milliers de touristes voudront aussi aller dans les îles, et, pour le moment, nous n'avons pas grand-chose pour les accueillir.
 
Tahiti Tourisme pointe enfin un autre problème lié à l'hébergement : les hôtels trois étoiles sont souvent montés en gamme. Nous avons donc beaucoup d'hôtels de luxe, beaucoup de pensions... mais pas grand-chose au milieu. Dommage, car il y a de la demande pour ce type d'hébergement.
 
Côté promotion, Tahiti Tourisme lancera la semaine prochaine une grande campagne internationale, davantage orientée vers la culture et la population, avec un argument de vente magique : le Mana.
 

Mike Leyral

Paul Sloan, directeur de Tahiti Tourisme








Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 7 Décembre 2016 - 17:47 200 athlètes marquisiens privés des jeux inter-iles

SOCIÉTÉ | FAITS DIVERS | POLITIQUE | SPORT | CULTURE | BUZZ | MONDE | Pharmacies et Médecins de Garde | L'IMAGE DE LA SEMAINE | EMISSION WEB | TE AITO | Festival des îles | Bodyboard