SOCIÉTÉ

Tetiaroa : ancrage d'un dispositif de concentration de poissons


Jeudi 13 Novembre 2014 à 17:13 | Lu 287 fois

Pêche. D'autres dispositifs seront également implantés aux Tuamotu


Crédit : présidence de la Polynésie française
Crédit : présidence de la Polynésie française
Les réunions de travail des derniers mois, entre le ministre en charge des Ressources marines, la municipalité et les pêcheurs de Arue, ont abouti à la création d’une zone de pêche réglementée dans le lagon de Tetiaroa. Dans ce cadre, les professionnels du monde marin ont demandé l’ancrage d’un dispositif de concentration de poissons (DCP) au large de cet atoll. Afin  de  répondre  à cette  attente,  la  direction  des  Ressources  marines  et  minières (DRMM) a procédé, samedi dernier, à l’ancrage d’un DCP, à 3,8 milles nautiques des côtes de  Tetiaroa  par  2550  mètres  de  fond.
Dans le même temps, le ministre en charge du Développement des activités du secteur primaire,  Frédéric Riveta,  a validé l’ancrage de 10 DCP destinés à assurer la sécurité alimentaire de certaines îles des Tuamotu du centre et de l’Est. Aussi,  le  ministère  informe  les  pêcheurs  concernés  que  l’équipe  en  charge  du programme DCP de la DRMM embarquera à bord du Kura Ora II, du 17 novembre au 6 décembre prochain, pour procéder à l’ancrage de DCP à proximité des côtes de Hikueru, Amanu, Hao, Nukutavake, Vahitahi, Tatakoto, Pukarua, Fangatau, Fakahina et Napuka. En parallèle à cette mission d’ancrage, des visites de contrôle et d’entretien seront réalisées sur le parc de DCP qui subsiste à Anaa, Faaite, Katiu, Makemo, Taenga, Takume, Raroia,Marokau, Reao et Puka Puka.   Ce  sera  également  l’occasion  de  rappeler  aux  usagers  qu’en  application  de  l’arrêté n°1661 CM du 4 décembre 2000, relatif à la protection des DCP, il est notamment interdit de pratiquer la pêche dans un rayon de 100 mètres autour du DCP et de s’y amarrer. Le ministère lance également un appel à tous les utilisateurs de DCP en prônant une pêche responsable et  soucieuse de la préservation de cet  outil  de travail  indispensable aux professionnels  et  utile  aux  plaisanciers.  Chaque  particulier  peut  joindre  la  DRMM (40.50.25.50  –  drrm@drm.gov .pf)  pour  signaler  toute  détérioration,  disparition  ou dérive constatée ou témoigner de tout acte d’incivisme visant un DCP.






Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 2 Décembre 2016 - 11:38 Huit lettres pour montrer sa solidarité

SOCIÉTÉ | FAITS DIVERS | POLITIQUE | SPORT | CULTURE | BUZZ | MONDE | Pharmacies et Médecins de Garde | L'IMAGE DE LA SEMAINE | EMISSION WEB | TE AITO | Festival des îles | Bodyboard