Te Aito : la première course officielle longue distance


Lundi 30 Mai 2016 à 14:54 | Lu 147 fois par TNTV

VA'A - L'édition 2016 de la compétition Te Aito aura lieu les 29 et 30 juillet, le Super aito le 20 août. Mais quelle est l'histoire de cette compétition de va'a ?


Tout commence en 1988. Le monde du va'a se retrouve divisé en 3 structures "fédérales" résultant de conflits. Les deux organisations principales sont alors la Fédération française de la piroguepolynésienne (FFPP) présidée par Emile Vernaudon (Ai’a Api) et le Comité de la pirogue polynésienne (CPP) dirigé par Edouard Maamaatua, proche du Tahoeraa Huiraatira. 
La troisième entité, la Fédération corporative de va’a, présidée par Patrick Galenon, rassemblent les entreprises engagées dans un véritable championnat de Va’a.
A cette époque, chacune des entités veille à ne pas autoriser ses rameurs à pagayer dans les compétitions de la structure adverse. 
 
Deux amis, passionnés de Va’a, Mara Aitamai et Charley Maitere rêvent de mettre un terme à tout cela. Ils décident de travailler à la mise en place d’une course réunissant tous les Polynésiens. 
Cette réconciliation dans le va’a tant recherchée par Mara et Charley pour le bien du peuple polynésien et du sport est fortement inspirée de leur sensibilité au trytique : "Dieu – Homme – Mer".
 
Avec l’accord des organisations de Va’a, la première édition du Te Aito est organisée à Arue en 1988 avec 88 athlètes. 27 ans plus tard, en 2015, 945 athlètes y prennent part dont 70 étrangers.

La mise en place de cette compétition s’inscrivait également dans une logique de performance. Afin de mettre un terme à l’hégémonie hawaiienne dans la fameuse course de Molokai (V6), entre 1977 et 1988, les organisateurs ont décidé que les meilleurs rameurs tahitiens devaient s'unir. 
Le Te Aito devient donc la première course officielle de va’a de longue distance (15 Km). Avant 1988, seules les courses de vitesse étaient organisées en V1. 
Six ans plus tard, en 1993, Faa'a devient le premier équipage tahitien vainqueur de la Molokai.
 
Te Aito