POLITIQUE

Tau Hoturau a choisi ses candidats pour les législatives


Samedi 18 Mars 2017 à 16:05 | Lu 2390 fois

LÉGISLATIVES - C'est officiel : Tauhiti Nena, Faana Taputu et Albert Roi seront les trois candidats du parti Tau Hoturau pour les législatives. Ils ont été présentés samedi matin. Le parti en a profité pour annoncer son soutien à Emmanuel Macron pour la présidentielle.


Crédit photo : TNTV
Crédit photo : TNTV
À la mairie de Papeete samedi matin, le leader du parti Tau Hoturau, Tauhiti Nena, a présenté ses trois candidats aux législatives. Pas de surprise puisqu'en décembre dernier, il avait déjà annoncé les mêmes noms.

Tauhiti Nena se présentera donc dans la première circonscription. Faana Taputu, président de la fédération de basket et élu de Taiarapu Ouest, sera candidat dans la deuxième. Et Albert Roi, ancien conseiller municipal et conseiller pédagogique de Huahine, a été choisi pour représenter Tau Hotu Rau dans la troisième circonscription.

Sylvana Klima, adjointe administrative, Patricia Para, chef d'entreprise, et Vetea Sanford, pilote de ligne, sont leurs trois suppléants.
 
"Je ne suis pas un candidat connu du public mais je porte les valeurs de Tau Hoturau qui est de rassembler ou encore rajeunir la classe politique", confie Albert Roi. Le candidat originaire de Huahine se présente aux législatives pour "défendre des projets au niveau de l'assemblée nationale. Des projets qui concernent non seulement Tahiti mais aussi les îles". En priorité, "il y a les dossiers classiques du moment comme celui de Pouvanaa a Oopa et le nucléaire", annonce le candidat de la deuxième circonscription, Faana Taputu.
 
Pour la présidentielle, le parti a d'abord soutenu Bruno Lemaire au cours de la primaire des Républicains. Il choisit finalement Emmanuel Macron. Un candidat qui séduit Tauhiti Nena avec ses idées sur la mobilité, la transition énergétique ou encore la moralisation de la vie politique.
 
Tauhiti Nena assure d'ailleurs qu'il devrait avoir l'investiture du mouvement "En marche !" d'Emmanuel Macron pour les législatives.
 
À l'instar du Mouvement en marche, Tau Hoturau souhaite dépasser les clivages politiques en rassemblant à la fois des autonomistes et des indépendantistes. Sur le sujet, le parti envisage un référendum d'autodétermination d'ici 15 ou 20 ans.
 
Parmi les 11 candidats en course à l'Élysée, plusieurs sont soutenus au fenua. Le Républicain François Fillon est soutenu par le Tapura, parti du président du Pays. Marine Le Pen du Front National pourrait, dans les jours qui viennent, obtenir le soutien du Tahoeraa Huiraatira en plus de celui de Te Nati Front National Polynésien. Jacky Bryant, de Heiura Les Verts, s'est déjà prononcé en faveur du candidat du PS Benoît Hamon. Teiva Manutahi, de Porinetia Ora, maintient son soutien à Nicolas Dupont Aignan, qui vient de se distinguer en quittant le plateau de TF1 en plein journal télévisé. Et Emmanuel Macron pourra donc compter sur le soutien d'un parti polynésien en plus de son comité de soutien local. Les candidats d'extrême-gauche, en revanche, ne disposent pas de soutien local.

Rédaction Web avec Tamara Sentis et Mata Ihorai







Dans la même rubrique :
< >

Lundi 20 Novembre 2017 - 11:03 Les maires polynésiens veulent se faire entendre

SOCIÉTÉ | TAHITI VA'A 2017 | VA'A PORTRAITS | FenuaHeroes | FAITS DIVERS | POLITIQUE | SPORT | CULTURE | BUZZ | MONDE | Pharmacies et Médecins de Garde | L'IMAGE DE LA SEMAINE | EMISSION WEB | HawaikiNuiVaa2017