POLITIQUE

Tahoeraa : Edouard Fritch exclu "à l'unanimité" et "dans la joie"


Samedi 5 Septembre 2015 à 13:14 | Lu 796 fois

PARTI ORANGE - La décision a été officialisée vendredi soir au cours du grand conseil du Tahoeraa : les membres ont confirmé l'exclusion d'Edouard Fritch. Marcel Tuihani devient président délégué du parti de Gaston Flosse.


Crédit : Tahiti Nui Télévision
Crédit : Tahiti Nui Télévision
Mardi, au cours d'un conseil politique chez Gaston Flosse, les membres du Tahoeraa Huiraatira ont proposé l'exclusion d'Edouard Fritch. C'est finalement vendredi soir lors du grand conseil du parti que la décision a été officiellement adoptée. "Ce qui a été impressionnant c'est le nombre de présents : ils ont été 200 présents au grand conseil, c'est impressionnant. À l'unanimité, et disons dans la joie, tout le monde a voté pour l'exclusion d'Edouard Fritch du Tahoeraa Huiraatira", a déclaré Gaston Flosse au micro de Tahiti Nui Télévision. 

Marcel Tuihani prend la place d'Edouard Fritch en tant que président délégué. "Marcel Tuihani a fait preuve de ses capacités déjà de pouvoir diriger l'assemblée. Ce n'est pas une chose facile avec les divisions qui s'y passent, avec les problèmes à l'intérieur du groupe Tahoeraa Huiraatira. Je crois que depuis l'ouverture de cette mandature, il s'est comporté comme un excellent président. C'est un jeune. Et donc, il est la personne tout indiquée pour être à cette place", a expliqué le président du parti orange.
Manolita Ly devient, quant à elle, secrétaire générale du parti orange.

Le 14 septembre, le tribunal des référés devrait se prononcer sur la requête d’Edouard Fritch. Il demande que soit constatée l’incapacité de Gaston Flosse à présider le parti orange. Si le tribunal venait à retirer le titre de président du Tahoeraa Huiraatira à Gaston Flosse, Marcel Tuihani prendrait sa place. "C'est Marcel Tuihani qui sera président du Tahoeraa Huiraatira. Mais je serais toujours à ses côtés et je continuerai à travailler pour le Tahoeraa Huiraatira", a souligné Gaston Flosse au micro de Tahiti Nui Télévision. 

La Tahoeraa a-t-il perdu des militants dans sa guerre intestine ? Pour Gaston Flosse, Edouard Fritch a les moyens "d'acheter des voix". "Bien sûr, il y a ce résultat des sénatoriales  : les maires soudoyés par Edouard Fritch avec des promesses qui ne sont pas tenues pour la plupart... Il a les moyens pour acheter des voix. Il se peut que certains l'aient suivi ou bien il a les moyens de sévir également en tant que président de la Polynésie (...) Ou bien tu marches au Tapura, ou bien on te coupe le cou", estime-t-il. 

Mercredi, au lendemain de l'annonce de son exclusion à venir, Edouard Fritch s'est dit "soulagé"  et a annoncé qu'il allait créer son propre parti politique. Jeudi, les élus de A Ti'a Porinetia et du Tapura Huiraatira se sont réunis  pour montrer leur soutien au président du Pays.  "Nous avons décidé aujourd'hui au niveau du Tapura Huiraatira et d'ATP d'unir nos forces pour montrer avant tout au président Edouard Fritch que nous sommes derrière lui en tant qu'élu ici à l'assemblée et que nous allons faire tout ce qui est en notre pouvoir pour essayer de faire avancer les choses", a déclaré Lana Tetuanui, représentante Tapura Huiraatira à l'assemblée de la Polynésie française.  

Rédaction Web (Interview : Esther Parau Cordette/ Mata Ihorai)

Gaston Flosse, président du Tahoeraa Huiraatira







SOCIÉTÉ | FAITS DIVERS | POLITIQUE | SPORT | CULTURE | BUZZ | MONDE | Pharmacies et Médecins de Garde | L'IMAGE DE LA SEMAINE | EMISSION WEB | TE AITO | Festival des îles | Bodyboard