SPORT

Tahiti organise le premier mondial de grimper de cocotier


Jeudi 18 Août 2016 à 16:43 | Lu 8380 fois

SPORTS TRADITIONNELS - Pratiqué dans de nombreux pays du Pacifique, le grimper de cocotier aura bientôt son championnat du monde. Et c'est la Polynésie qui l'organise. Il se tiendra l'an prochain lors du Heiva i Tahiti. Pour Enoch Laughlin, président de la fédération des Sports et Jeux traditionnels, c'est une grande première.


Crédit photo : Pascal Bastianaggi
Crédit photo : Pascal Bastianaggi

Le grimper de cocotier ou ta'uma haari est originaire des Tuamotu. Ce geste de la vie quotidienne des anciens polynésiens a donné lieu à un sport traditionnel : Le grimper de cocotier. Le but : grimper les huit mètres qui séparent le sol d’une étoffe rouge, fixée en haut du cocotier, qu’il faut toucher en un minimum de temps. Deux techniques s’affrontent : monter les pieds bien à plat sur le tronc et les mains en crochet derrière le cocotier, ou mettre une liane tressée (le purau) entre les deux pieds qui enlaceront le tronc. La liane empêchant les pieds de redescendre.
 

Les trois et quatre septembre prochain se déroulera, à Hawaii, le Heiva i Waikiki où de nombreux pays du Pacifique participent à l'évènement. Lors de cette manifestation il y aura des démonstrations de sports traditionnels. Course de porteurs de fruits, lever de pierres, et grimper de cocotier. L'occasion pour Enoch Laughlin, président de la fédération des sports et jeux traditionnels de promouvoir les sports traditionnels et aussi le premier championnat du monde de grimper au cocotier qu'il envisage d'organiser lors du Heiva 2017.
 

Cette idée lui est venue lors du heiva dernier à Tahiti, où le public et les athlètes ont montré beaucoup d'enthousiasme lors du déroulé de l'épreuve. "On a appris par des touristes qui étaient présents que les mêmes épreuves avaient lieu à Hawaii et au Vanuatu. Du coup, on s'est dit pourquoi ne pas être les premiers à organiser un mondial du grimper de cocotier."
 

"Nous avons suivi les règles d'un championnat du monde. Il faut cinq pays au minimum. Nous les avons. Mais nous voulons avoir une plus large représentation afin d'avoir un impact mondial". Pour l'instant, Hawaii, les îles Cook, Fidji, Samoa, Vanuatu, et sous réserve Kiribati et les Îles Marshall ont annoncé leur désir de participer à cette première.
 

Le règlement de l'épreuve est en cours de finalisation, car chaque pays a sa façon de monter au cocotier. A l'aide de lianes qui enserrent les pieds, ou bien pieds nus. "il semblerait qu'on se dirige vers un grimper de cocotier avec des lianes végétales que chaque athlète fabriquera".
 

La compétition est ouverte aussi bien aux hommes, qu'aux femmes. "Chaque pays participants enverra une délégation d'environ quatre athlètes. Parmi les espoirs tahitiens on compte Tainui Lenoir, Charly Faatoa. Je pense qu'ils vont faire forte impression car cela fait plusieurs années qu'ils concourent dans cette discipline. Mais on se méfie des Hawaïens dont certains pratiquent tous les jours le grimper de cocotier dans le cadre de leurs activités touristiques. Il y a aussi les Vanuatu qui sont impressionnants."


Rendez vous donc en 2017 pour fêter, on l'espère, le premier titre tahitien de champion du monde de grimper de cocotier.

 

Rédaction Web avec Maite Mai








Dans la même rubrique :
< >

SOCIÉTÉ | FAITS DIVERS | POLITIQUE | SPORT | CULTURE | BUZZ | MONDE | Pharmacies et Médecins de Garde | L'IMAGE DE LA SEMAINE | EMISSION WEB | TE AITO | Festival des îles | Bodyboard