POLITIQUE

Tahiti Nui-Polynésie française, le projet du Tahoeraa Huira'atira


Jeudi 10 Mars 2016 à 17:18 | Lu 156 fois

STATUT - Tahiti Nui-Polynésie française, c’est l’appellation du Pays envisagé par le Tahoeraa Huiraatira après l’adoption du statut de pays associé. Le parti orange a convié la presse jeudi pour présenter son projet.


Le statut de Pays associé serait le meilleur outil pour développer notre pays selon le Tahoeraa Huira'atira. Une assemblée qui aurait les mêmes compétences que l’Assemblée nationale. La possibilité de négocier avec les pays étrangers sans passer par Paris. Une autonomie plus élargie, qui nous rapproche un peu plus de l’indépendance.
"Nous précisions dans l'article premier que seuls les électeurs de Polynésie française décident de leur avenir politique. Ce n'est pas le Tahoeraa, ce n'est pas un parti politique, ce n'est pas l'assemblée, ce n'est même pas le Parlement, même pas l'ONU qui décidera si nous serons indépendants ou non. Ce sont les électeurs", a vivement souligné Gaston Flosse
 
Les représentants à l’assemblée et le président seront élus au suffrage universel direct. Les électeurs seront également les seuls à pouvoir valider ce nouveau statut, après son passage au Conseil constitutionnel. Le Tahoeraa Huiraatira envisage de présenter le texte l’année prochaine, après l’élection du nouveau Président de la République et de la nouvelle Assemblée nationale. Gaston Flosse précise que ce projet n’est pas la priorité du Tahoeraa Huiraatira. Sa priorité, c’est le redressement économique du pays. Dernière précision de Gaston Flosse : il se présentera aux élections de 2018.
(Reportage de Sam Teinaore)






SOCIÉTÉ | FAITS DIVERS | POLITIQUE | SPORT | CULTURE | BUZZ | MONDE | Pharmacies et Médecins de Garde | L'IMAGE DE LA SEMAINE | EMISSION WEB | TE AITO | Festival des îles | Bodyboard