SPORT

Taekwondo : Raihau Chin champion de France -74kg


Lundi 18 Avril 2016 à 13:41 | Lu 830 fois

MÉTROPOLE - Ce week-end avaient lieu les championnats de France Elite et Juniors de Taekwondo au Palais des sports de Gerland à Lyon. Plusieurs Tahitiens ont participé à cette compétition et ont obtenu de nombreuses médailles dont une en or avec un titre de champion de France pour Raihau Chin.


Crédit : sportstahiti.com
Crédit : sportstahiti.com
Inscrit dans la catégorie des -74kg, Raihau Chin revient à son plus haut niveau après de longs mois de travail et de rééducation. Le jeune sportif s'était grièvement blessé et souffrait d'une rupture du tendon des ischio -Jambiers.
Ce week-end, le Tahitien est venu à bout de Xavier Bouldoires au point en or. "La compétition a été très longue, mais je suis resté concentré sur ce que j’avais à faire, sur ma stratégie, le jeu que je devais mettre en place. Et je me suis moi-même surpris, j’avais l’impression que c’était quelqu’un d’autre qui combattait. Tout se passait comme je voulais ! Depuis ma reprise au mois de février, je n’ai jamais été à ce niveau-là. J’enchaînais les compétitions internationales, mais j’avais toujours de l’appréhension des gênes des petites douleurs, mais hier j’étais totalement libéré et j’ai enfin pu exprimer mon taekwondo et je suis arrivé jusqu’au bout, qu’est-ce que ça fait du bien au moral !", a-t-il confié, soulagé, à sportstahiti. "Le meilleur combat reste ma demie face à Remuela, un grand to’a lui aussi. Même si c’est toujours particulier de combattre contre un des siens, on s’est donné à fond et je tiens à le féliciter et l’encourager dans ses projets pour le taekwondo à Tahiti', a-t-il ajouté.


Le champion en titre de la catégorie n’était autre que Remuela Tinirau qui, après être rentré au fenua pour y monter son école de taekwondo, a tout de même fait le nécessaire pour participer aux championnats de France via son club de Montpellier. Si le titre lui a échappé, il ramène tout de même la médaille de bronze. "Je ne suis pas trop déçu, je suis même fier de ramener la médaille de bronze à Tahiti. Depuis juillet, je suis revenu sur le Fenua et me suis éloigné des entraînements de haut niveau, j’ai dû m’entraîner seul et avec mon frère jusqu’à mon départ pour les championnats de France. J’ai ouvert mon club en octobre Te Toa Faa’a TKD où j’ai dû beaucoup consacrer mon temps pour les enfants de Faa’a. Pour ma part, j’ai pu faire seulement deux compétitions locales avant de prendre l’avion pour la métropole. Beaucoup d’entraîneurs de France m’ont félicité pour ma performance, car malgré la distance et malgré le fait d’avoir ouvert un club, j’ai toujours le niveau élite national !
Tous mes combats ont été difficiles physiquement, car je n’ai pas pu avoir de préparation physique adaptée. Dès le deuxième round de chaque combat, j’avais les jambes lourdes j’avais les muscles qui brûlaient avec le décalage horaire cela n’a pas été facile… Malgré tout, je reste satisfait et je suis encore qualifié pour le championnat de France 2017 où je reviendrai meilleur"
, a-t-il promis. 


Dans la catégorie des -87kg, Waldeck Defaix qui détenait le titre de champion de France a dû s’incliner en finale face à N’dyaye M’bar sur le score de 7 à 2. Le Tahitien devient donc vice champion de France 2016. "Cette année la catégorie des -87kg était d’un niveau international avec des jeunes qui montent et qui sont les meilleurs de leur génération comme Miangue (champion des Jeux olympiques de la Jeunesse 2014) et des expérimentés qui sont dans les meilleurs mondiaux actuels et qualifiés pour les Jeux olympiques de 2016. (...) D’un côté, je suis déçu de ne pas avoir défendu mon titre de l’année dernière, mais d’un autre côté je suis content, car je suis de nouveau sur le podium d’un championnat de France plus relevé techniquement que l’année passée", a confié le sportif.

Du côté des femmes, Hina Joly a pris une belle médaille de bronze dans la catégorie des +73kg. Après avoir battu Jessica Marie-Sainte en quart de finale, elle s’est inclinée 11 à 4 en demi-finale face à Maeva Mellier, la future championne…
 

Sportstahiti / Pure Nena








Dans la même rubrique :
< >

SOCIÉTÉ | FAITS DIVERS | POLITIQUE | SPORT | CULTURE | BUZZ | MONDE | Pharmacies et Médecins de Garde | L'IMAGE DE LA SEMAINE | EMISSION WEB | TE AITO | Festival des îles | Bodyboard