POLITIQUE

Statut d'autonomie : Urvoas reçoit le projet de résolution


Lundi 23 Février 2015 à 14:38 | Lu 297 fois

Assemblée de la Polynésie. Marcel Tuihani a rencontré le président de la commission des loi de l'Assemblée nationale


Crédit : présidence de la Polynésie
Crédit : présidence de la Polynésie
Le président de la Polynésie française, Edouard Fritch, a accueilli, lundi matin, à la présidence, le président de la commission des lois de l’Assemblée nationale, Jean-Jacques Urvoas, qui est en mission en Polynésie depuis le 22 février.
 
Après avoir été reçu par le haut-commissaire Lionel Beffre, le président de la commission des lois a été accueilli par le président du Pays. Les deux hommes se sont tout d’abord entretenus dans le bureau du président, puis se sont dirigés vers la salle du conseil des ministres, où les membres du gouvernement ont été présentés à  Jean-Jacques Urvoas.
 
Le président de l’assemblée, Marcel Tuihani, a également reçu ce lundi matin le président de la Commission des lois. Jean-Jacques Urvoas a d’abord été accueilli à l’entrée de l’assemblée par le président et le bureau de l’Assemblée ainsi que par les présidents de commissions.
 
Puis, le député et Marcel Tuihani se sont rencontrés en tête à tête, l’occasion pour le président de l’assemblée d’aborder les grands dossiers du moment qui concernent le législatif. Marcel Tuihani lui a ainsi remis le projet de résolution portant modification de la loi organique de 2004 et a pu lui fournir un certain nombre d’explications et de précisions.
 
Marcel Tuihani a également remis au président de la Commission des Lois de l’Assemblée nationale, la résolution sur la question des atolls de Moruroa et Fangataufa à propos de laquelle les deux hommes ont pu échanger. Marcel Tuihani est également revenu sur les amendements votés au Sénat concernant le report des dispositions du Code Général des Collectivités Locales (le CGCT). Il ressort de l’échange que le président de la Commission des Lois estime qu’il n’y a pas de difficultés pour que ces amendements soient également adoptés en séance publique par l’Assemblée nationale, d’autant que ces amendements ont été adoptés en commission. Le président de l’assemblée de la Polynésie française a aussi évoqué les récentes dispositions du Conseil constitutionnel qui a rendu des avis favorables à la Polynésie française dans un certain nombre de domaines où le Pays considérait que l’État empiétait sur les compétences de la Polynésie française. À cinq reprises le Conseil constitutionnel a donné raison à la Polynésie française.
 
À l’issue de leur rencontre en tête à tête, Marcel Tuihani et Jean Jacques Urvoas sont ensuite allés à la rencontre des élus réunis en salle des commissions. Étaient réunis les membres du bureau de l’assemblée ainsi que les présidents de 7 des 10 commissions, pour un échange. Le président de la Commission des lois a rappelé qu’il était principalement venu pour aborder le projet de "toilettage" du statut, et pour se rendre compte du fonctionnement des collectivités communales et des contraintes qui s’imposent à elles du fait de leur éclatement et de leur isolement. Sur ce point  Jean Jacques Urvoas s’est montré très pragmatique en estimant que la dispersion conditionne l’exercice des compétences. Il a également souhaité se rendre compte sur place des problèmes de sécurité et des moyens mis en œuvre à cet effet. Le président de l’assemblée a souhaité qu’une seconde réunion puisse avoir lieu à l’assemblée à la fin du séjour du député.
 






Dans la même rubrique :
< >

Samedi 3 Décembre 2016 - 09:33 Louis Aliot en visite en Polynésie

Vendredi 2 Décembre 2016 - 14:32 Trois candidatures confirmées et une inconnue

SOCIÉTÉ | FAITS DIVERS | POLITIQUE | SPORT | CULTURE | BUZZ | MONDE | Pharmacies et Médecins de Garde | L'IMAGE DE LA SEMAINE | EMISSION WEB | TE AITO | Festival des îles | Bodyboard