SOCIÉTÉ

Six mois de prison supplémentaires pour le fiché "S"


Jeudi 8 Septembre 2016 à 19:36 | Lu 2852 fois

JUSTICE - Un des détenus fichés S jugé la semaine dernière pour violence, injure et dégradation comparaissait de nouveau aujourd'hui pour violence à l'encontre d'un gardien. Il a été condamné à 6 mois de prison supplémentaire. Une condamnation qui s'ajoute aux 15 autres inscrites à son casier judiciaire.


Crédit photo : Tahiti Nui Télévision
Crédit photo : Tahiti Nui Télévision
Jugé le 1er septembre  en comparution immédiate pour des agressions violentes et répétées commises depuis le début du mois d'août sur le personnel de la prison. Il avait été condamné à 2 ans de prison ferme supplémentaires pour ces faits. Ce jeudi, Il est apparu beaucoup plus calme que la semaine passée, mais toujours sous bonne escorte. Une dizaine de gendarmes dont certains cagoulés.
 
Le prévenu est convoqué devant les juges pour avoir frappé un gardien de prison. Selon lui c'est le gardien qui l'aurait cherché, ils seraient plusieurs à se moquer de lui en l'appelant Daesh, Boko Haram ou Allahou akbar. Il voudrait juste qu'ils l'appellent par son prénom.

L'avocat du gardien agressé ne croit pas un instant à ce soudain changement d'humeur. Et pour cause. Il y a 8 jours il faisait l'apologie des attentats terroristes en métropole. Il avait même menacé de tuer tous les juges de Polynésie. Aujourd'hui il montre un tout autre visage, il arbore même un survêtement frappé du nom de Jésus.
 
Selon son avocat, Me Ayoun, le prévenu est dans un chaos mystique. "Il aurait pu tomber sur un bouddhiste qui lui aurait parler de Bouddha, il serait devenu une personne non violente ,pareil pour un chrétien. Le premier qui lui montre un peu d'attention ou d'affection, il le suit. Il suit ce qu'on lui dit. a mon sens il est dans un chaos complet, mystique".
 
L'avocat du gardien agressé, Me Bourion, ne croit pas en la rédemption de l'accusé. "Il a compris que la thèse de l'islamisme, il valait mieux la cacher pour ne pas avoir de peines trop lourdes. Tout d'un coup en huit jours, il porte un t-shirt "Jésus" et lit la bible, mais moi je n'y crois pas. Il est profondément ancré dans le radicalisme".
 
 
Rédaction Web avec Sam Teinaore







Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 2 Décembre 2016 - 11:38 Huit lettres pour montrer sa solidarité

SOCIÉTÉ | FAITS DIVERS | POLITIQUE | SPORT | CULTURE | BUZZ | MONDE | Pharmacies et Médecins de Garde | L'IMAGE DE LA SEMAINE | EMISSION WEB | TE AITO | Festival des îles | Bodyboard