SPORT

Sauvez "Trésors de Tahiti"


Lundi 24 Juillet 2017 à 06:22 | Lu 912 fois

VOILE - L’équipe Trésors de Tahiti lance une campagne de financement participatif ouverte au public pour les soutenir financièrement. L’objectif est de sauver leur bateau de la vente qui permettrait de boucler leur budget mais mettrait fin à leur projet.


Crédit photo: Trésors de Tahiti
Crédit photo: Trésors de Tahiti
Leader au classement provisoire du Tour de France à la voile 2017, l'équipage tahitien, composé de Teva Plichart, Manutea Mahai, Pierre  Pennec et Quentin Ponroy, devra vendre son bateau à la fin de la compétition... L'un de des sponsors s'est désisté au dernier moment, laissant un trou béant dans le budget de plusieurs dizaines de milliers d'euros.  Leur seul espoir de pouvoir boucler leurs finances est de vendre Trésors de Tahiti, un magnifique Diam24 OD, décoré par l'artiste tahitien Eriki Marchand.
 
Aujourd'hui, ils se tournent vers le public pour sauver le bateau mais pas seulement. Leur projet repose sur deux piliers : la performance sportive, et surtout la formation des jeunes tahitiens à la voile et plus largement aux métiers de la mer.
 
Leur plus bel exemple est Manutea Mahai. Pêcheur de formation, il n'avait jamais mis les pieds sur un bateau à voile avant 2015. Attiré par le projet, il a demandé à Teva Plichart, de le former. Et à 27 ans, Manutea a commencé une carrière de marins professionnels. Deux ans plus tard, il était couronné vice-champion de France 2017 et aujourd'hui, il truste les podiums du Tour de France à la voile 2017.
 
Dans son sillage, 30 jeunes des quartiers prioritaires de la ville d'Arue ont pu suivre des journées de formation et de découverte. Et deux jeunes, Teahio et Iotua, ont trouvé leur place dans l'équipage Espoirs des Trésors de Tahiti. Aujourd'hui, Teahio, 26 ans, a eu l'opportunité de venir en France pour la première fois de sa vie et de préparer le bateau Trésors de Tahiti sur le Tour de France à la voile.

 L’objectif  est de faire émerger une nouvelle génération de marins capables de prendre la relève de Teva Plichart et du champion de catamaran de sport Billy Besson sur les podiums mais aussi de former des skippeurs tahitiens pour faire découvrir les eaux polynésiennes aux touristes.

Un développement qui passe aussi par la promotion de l’archipel. Pour cela, l’association espère organiser du 16 au 26 novembre la première édition du Grand Prix de Tahiti pour les Diam 24. "Pour le moment, trois équipages sont intéressés et on proposerait trois bateaux en location pour ceux qui ne voudraient pas faire venir leur Diam à cause de l’éloignement", confie Emmanuel Versacequi cherche encore un partenaire.
 
Comme on le voit, leur projet va bien au-delà de la performance sportive et son avenir repose entre les mains du public.  Pour faire un don, voici le lien : https://www.leetchi.com/c/association-de-tahiti-elite-voile  Pour l'heure, 78 000 Fcfp  ont été collectés sur un montant de six millions Fcfp, demandés.
 
Rédaction Web






SOCIÉTÉ | TAHITI VA'A 2017 | VA'A PORTRAITS | FenuaHeroes | FAITS DIVERS | POLITIQUE | SPORT | CULTURE | BUZZ | MONDE | Pharmacies et Médecins de Garde | L'IMAGE DE LA SEMAINE | EMISSION WEB | HawaikiNuiVaa2017