SOCIÉTÉ

Sanquer Vs Nena : la ministre a "suivi l'avis de la commission"


Mardi 31 Mai 2016 à 17:39 | Lu 1280 fois

SPORTS - La fédération polynésienne de boxe tenue actuellement par Tauhiti Nena se voit retirer la délégation de service public après 17 ans. Un coup dur pour cet ancien boxeur et président du COPF. Après des résultats difficiles aux championnats du monde de va'a, c'est la candidature aux jeux du Pacifique de 2023 qui connaît un échec.


Crédit photo : Tahiti Nui Television
Crédit photo : Tahiti Nui Television
Après des turbulences ces derniers temps dans le domaine sportif, Tauhiti Nena et sa fédération polynésienne de boxe se sont vus retirer la délégation de service public. Mais pas pour ces raisons. Selon la ministre Nicole Sanquer, tous les 4 ans est effectué le renouvellement de la délégation de service public pour chaque discipline sportive. Pour la boxe, la fédération polynésienne de boxe n'était pas la seule à déposer sa candidature. Celle de la fédération de boxe anglaise est aussi intéressée pour obtenir la délégation de service public. La ministre évoque un non-respect du dépôt de dossier, un dossier incomplet, et le non respect des critères attendus pour expliquer le retrait de cette délégation à la fédération polynésienne de boxe.
 
Interrogée par notre équipe de Tahiti Nui Télévision, la ministre en charge du Sport, Nicole Sanquer s'explique : "Une commission technique a auditionné les 2 fédérations et j'ai suivi l'avis de cette commission. D'un côté nous avons une fédération avec un projet de développement de la discipline sur les 4 prochaines années de concret. Avec en plus, une lettre d'accord de principe de soutien de la fédération française de boxe, et de l'autre côté nous avons un projet de développement de la boxe mais avec beaucoup moins de détails, et plutôt évasif".
 
Si Tauhiti Nena, n'a pas souhaité nous accorder une interview dans l'immédiat, ses proches évoquent une raison politique. Rodrigue Ah-Min, président de l'association de boxe Ah-Min Boxing Club s'exprime au micro de Tahiti Nui Télévision : "Je trouve que ce n'est pas une bonne décision parce que pour le moment, la fédé fonctionne bien avec une cinquantaine de clubs, plus de 1000 licenciés, donc nous faire ça, ce n'est pas juste. Si on s'amuse à prendre ce genre de décisions, comment allons-nous faire ? cela voudrait dire qu'au changement de ministre, on pourrait changer encore ?".
 
Il est clair que c'est un coup difficile à encaisser pour cette fédération de boxe polynésienne qui avait ce titre de délégation de service public depuis 1999. Concrètement, cette fédération qui compte 44 clubs et 1227 licenciés ne recevra plus de fonds publics et ne pourra pas délivrer des titres. Elle pourra tout de même continuer d'organiser des événements.
 
La fédération de boxe anglaise aura t-elle la délégation de service public ? C'est la commission technique qui tranchera.
 
Rédaction Web 








Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 4 Décembre 2016 - 14:43 La Reine des Neiges truste les rayons

Samedi 3 Décembre 2016 - 13:07 Le Taaone fait son Téléthon

SOCIÉTÉ | FAITS DIVERS | POLITIQUE | SPORT | CULTURE | BUZZ | MONDE | Pharmacies et Médecins de Garde | L'IMAGE DE LA SEMAINE | EMISSION WEB | TE AITO | Festival des îles | Bodyboard