SOCIÉTÉ

Salon du Tourisme et fracture numérique


Vendredi 2 Septembre 2016 à 16:26 | Lu 2853 fois

TOURISME - Le 17ème Salon du tourisme s'est ouvert ce matin, à la à la salle Aorai Tini Hau, à Pirae. Près de 200 exposants, des cinq archipels de Polynésie Française, sont venus présenter leurs produits touristiques jusqu’à dimanche. Petit bémol, la mauvaise connexion internet et téléphonique, dans les îles, fait que bon nombre de touristes désireux de réserver dans des pensions de familles, font choux blanc et les propriétaires de pensions de famille sont exaspérés.


Crédit photo : Tahiti Nui Télévision
Crédit photo : Tahiti Nui Télévision
"Internet ne marche pas, on a des problèmes avec le téléphone, c'est sans arrêt coupé." Remontée, et le terme est faible, Annabella Richmond est propriétaire d'une pension de famille à Fakarava (Archipel des Tuamotu) qui compte 17 bungalows.

"Moi j'habite à environ 60 kilomètres du village, c'est très loin. On a un centre de plongée, imaginez un seul instant qu'un accident se produise. Je n'ai aucun moyen de prévenir le MRCC (centre de recherche et de sauvetage en mer). Que faut-il que je fasse. Mettre la victime dans mon bateau, et filer très très vite vers le village. Et une fois là-bas, prévenir le médecin ? et l'avion pour l'evasan n'a pas été prévenu à Tahiti. C'est un réel problème".

"Le gouvernement nous parle du tourisme, du développement du tourisme, mais si on a pas internet ni le téléphone, comment fait-t-on" s' interroge Annabella. "J'ai quitté mon mari et mes employés  il y a quatre mois pour venir sur Tahiti ouvrir un bureau pour gérer les réservations. C'est pour cela qu'aujourd'hui, au salon, je suis pleine à craquer, j'ai plein de monde".

"Si tu ne réponds pas au client, tu n'as pas de réservations. Les clients ne peuvent pas payer l'acompte par internet et bien qu'est ce qu'il font... Ils vont ailleurs. Ils vont aux îles Cook où l'internet fonctionne très bien, ou d'autres destinations où l'internet fonctionne" conclut t-elle, fataliste.

Autre archipel, mais même son de cloche...Les Marquises. Ce propriétaire d'une pension de famille fait le même constat. Internet se volatilise entre Tahiti et la Terre des Hommes. "On a ce souci, ca coupe à chaque fois que l'on tente de se connecter. Ca rame... Ca nous pénalise. On ne peut pas faire des réservations pour les vols etc.. Ca ne sert à rien de créer des sites puisque l'on ne peut pas les mettre à jour..."

Comme on le voit, le Salon du Tourisme sert pour ces oubliés du net à faire le plein de réservations. Mais qu'en est t-il du reste de l'année ?

 
Rédaction Web avec Brendy Tevero et Manava Tepa







Dans la même rubrique :
< >

SOCIÉTÉ | FAITS DIVERS | POLITIQUE | SPORT | CULTURE | BUZZ | MONDE | Pharmacies et Médecins de Garde | L'IMAGE DE LA SEMAINE | EMISSION WEB | TE AITO | Festival des îles | Bodyboard