FAITS DIVERS

Sa victime vient l’embrasser à la fin du procès


Jeudi 24 Novembre 2016 à 17:24 | Lu 15415 fois

JUSTICE - Un jeune homme de tout juste 18 ans a été condamné, ce jeudi par le tribunal correctionnel, à un an de prison dont 10 mois avec sursis pour avoir arraché le sac d’une ressortissante américaine, mercredi matin, boulevard Pomare à Papeete.


Crédit photo: TNTV
Crédit photo: TNTV
Aidé d’un complice mineur, il avait repéré cette touriste de 67 ans, arrivée lundi au Fenua, avant de lui dérober son sac contenant cartes de crédit, papiers d’identité et environ 300 dollars en espèces.

A la barre, le prévenu, originaire de Mahina, a expliqué avoir agi de la sorte pour s’acheter à manger. Sa victime, également présente à l’audience, s’est dite en "colère" et "angoissée" suite à cette mésaventure bien qu’elle n’a pas été blessée dans ce "vol avec violences".

Dans ses réquisitions, le procureur a rappelé que la Polynésie misait sur le tourisme pour favoriser son développement économique. "Tahiti est connue dans la monde entier et en particulier aux Etats-Unis. C’est mythique Tahiti. C’est le paradis. Ce type de fait porte préjudice à la réputation de la Polynésie. Que va-t-il se dire quand cette dame va revenir sur le sol américain ?", s’est-il interrogé.

"Tahiti ce n’est pas le paradis", lui a rétorqué l’avocate du jeune homme, "pour certains, comme mon client, c’est la précarité. Il a été placé en foyer très tôt ". " Il a dit : "je l’ai fait pour bouffer ". Je trouve ses déclarations sincères", a ajouté la robe noire pour qui envoyer son client à Nuutania ne "permettra pas à la Polynésie d’aller mieux".

Le sac de la victime n’a pas été retrouvé par les enquêteurs. Selon les déclarations du prévenu, lui-même avait été repéré par trois autres individus qui se sont empressés de s’emparer de son butin une fois le forfait commis. Pas rancunière, la touriste américaine est venue embrasser son voleur à l’issue de l’audience, visiblement touchée par sa situation sociale.

Mais dès l’annonce du jugement, le jeune homme a été conduit sous escorte des policiers à la maison d’arrêt de Faa’a pour purger les deux mois de prison ferme dont il a écopé. 
 
JB Calvas






SOCIÉTÉ | TAHITI VA'A 2017 | VA'A PORTRAITS | FenuaHeroes | FAITS DIVERS | POLITIQUE | SPORT | CULTURE | BUZZ | MONDE | Pharmacies et Médecins de Garde | L'IMAGE DE LA SEMAINE | EMISSION WEB | HawaikiNuiVaa2017