SOCIÉTÉ

Risques cycloniques : le président des assureurs fait le point


Mercredi 30 Septembre 2015 à 17:56 | Lu 2519 fois

MÉTÉO - Avec l'annonce d'un risque cyclonique élevé, certains assureurs ont choisi de suspendre les souscriptions pour les risques cycloniques. Mais ce n'est pas le cas de tous. Le président du Cosoda, Alain Le Bris, fait le point :


Photo d'illustration. Archives cyclone Pam à Kiribati
Photo d'illustration. Archives cyclone Pam à Kiribati
C'est une information de nos confrères de Radio 1. Après l'annonce du risque cyclonique élevé pour la Polynésie, le Comité des sociétés d'assurance (Cosoda) s'est réuni. Les assureurs du fenua ont décidé de suspendre les souscriptions pour les risques cycloniques. Mais que les personnes déjà assurées se rassurent : leur assurance se poursuit. "Je rassure tous les gens qui sont assurés déjà en cyclone. Il n'y a aucun problème : leur garantie cyclone continue à courir. Il n'y a donc aucun doute sur le fait que les gens qui ont pris une garantie cyclone seront couverts par les assureurs en cas de cyclone", tient à souligner Alain Le Bris, président du Cosoda. 

En revanche, "il y a un souci par contre concernant les gens qui n'étaient pas assurés et qui désirent aujourd'hui s'assurer alors que le cyclone est presque annoncé", déclare Alain le Bris. "Le risque n'est plus le même. (...) On estime qu'en Polynésie, le risque est de 1 pour 1000, c'est-à-dire que vous avez une "chance" sur 1000 que votre maison soit détruite par un cyclone. Aujourd'hui, on n'est plus du tout dans ce schéma-là et donc le taux est beaucoup plus important", explique le président du Cosoda. 

Les assureurs ont donc "3 possibilités" selon Alain Le Bris. La première, de ne plus couvrir de nouveaux risques pendant cette période. La deuxième, d'adapter ses prix en fonction du risque. Un prix qui sera "on l'évalue aujourd'hui à 10 ou 20 fois plus élevé que celui qu'on aurait pris en période normale", explique Alain le Bris. La dernière solution est celle de "continuer à souscrire", solution que certains assureurs ont choisie, "mais en prenant des précautions extrêmes pour dire : je ne vais garantir que des risques qui sont vraiment aux normes. Et, on ne souscrira que pour des clients qui nous font confiance". 

Dans le cas où vous venez d'acheter ou de construire un bien, et que vous devez vous assurer dès maintenant, Alain le Bris se veut rassurant : "Je pense que ces personnes auront beaucoup moins de difficulté à s'assurer parce qu'elles pourront justifier qu'elles achètent un nouveau bien et qu'en plus ce bien est en général aux normes cycloniques". 

Rédaction Web (Interview : Sam Teinaore / Mata Ihorai)

Alain Le Bris, président du Cosoda








Dans la même rubrique :
< >

SOCIÉTÉ | FAITS DIVERS | POLITIQUE | SPORT | CULTURE | BUZZ | MONDE | Pharmacies et Médecins de Garde | L'IMAGE DE LA SEMAINE | EMISSION WEB | TE AITO | Festival des îles | Bodyboard