SPORT

Reynald Temarii soupçonné de corruption


Vendredi 29 Mai 2015 à 16:17 | Lu 550 fois

JUSTICE. Les enquêteurs veulent savoir si les 40 millions de Fcfp perçus par Reynald Temarii de Mohamed Bin Hammam, un haut dirigeant de la Fifa, sont passés par la Polynésie. Si oui, le Parquet local serait compétent pour mener l'enquête.


photo d'archives
photo d'archives

Reynald Temarii a été entendu à la direction de la sécurité publique (DSP). L'ancien vice-président de la Fédérétion internationale de football (Fifa) est soupçonné de corruption par la justice.
Les enquêteurs veulent savoir si les 40 millions de Fcfp perçus par Reynald Temarii de Mohamed Bin Hammam, un haut dirigeant de la Fifa, sont passés par la Polynésie. Si oui, le Parquet local serait compétent pour mener l'enquête. Cet argent avait servi à payer les frais d'avocat de l'ex-président de la Fédération tahitienne de football (FTF).
Reynald Temarii a été entendu sous le statut de "personne soupçonnée sans mesure de contrainte" : il n'a pas été placé en garde à vue. Les investigations se poursuivent. Cette information de nos confrères de Radio 1 a été confirmée par une source judiciaire.






Vos réactions

1.Posté par Le président de "la Polynésie française", des françaises et des français René, Georges, HOFFER le 01/06/2015 04:30 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Michel Platini, Nicolas Sarközy de Nagy-Bocsa (alias Paul Bismuth) et Reynald Temarii VIVE le SPORT hohohohohoh
Ah, jusqu'à présent aucun pays européen n'a été mis en cause. OUF TAHITI et ses XPF de blanchiments ce n'est pas la France hihihihihihihii
"Mardi, le nom de l'ancien président de la République apparait plusieurs fois dans l'article accusateur du Daily Telegraph affirmant que Michel Platini a rencontré en 2010, et dans le plus grand des secrets, le sulfureux Qatarien Mohamed Bin Hammam à l'occasion d'un petit déjeuner.
Cet ex-président de la Confédération asiatique de football (AFC) serait au cœur d'un système de pots de vin destiné à favoriser la candidature du Qatar. Dimanche, le Sunday Times affirmait que ce dirigeant avait distribué plus de cinq millions de dollars à divers représentants du monde du football (en Afrique et dans la zone des Caraïbes) pour que ceux-ci militent en faveur de la candidature du Qatar. Jusqu'à aujourd'hui, aucun pays européen n'avait été cité dans cette affaire. " rollstahiti@gmail.com

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

800 caractères maxi autorisés.

Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 7 Décembre 2016 - 10:08 Matahi Drollet, admiratif et admiré

SOCIÉTÉ | FAITS DIVERS | POLITIQUE | SPORT | CULTURE | BUZZ | MONDE | Pharmacies et Médecins de Garde | L'IMAGE DE LA SEMAINE | EMISSION WEB | TE AITO | Festival des îles | Bodyboard