FAITS DIVERS

Requins retrouvés morts sur une plage : "acte de malveillance" pour la Diren


Mercredi 27 Janvier 2016 à 15:15 | Lu 1505 fois

ENVIRONNEMENT - Des requins juvéniles ont été laissés morts sur la plage. Des photos prises par un résident de Punaauia et postées sur les réseaux sociaux ont rapidement alerté les services de la commune et du Pays. La direction de l'Environnement s'est rendue sur place pour établir un constat.


Crédit : Tahiti Nui Télévision
Crédit : Tahiti Nui Télévision
Des requins juvéniles ont été retrouvés morts sur une plage de Punaauia. Des photos prises par Alban Gabillon et postées sur Facebook ont rapidement alerté les services de la commune et du Pays.
Ce mercredi matin, la direction de l'Environnement s'est rendue sur place pour établir un constat. Des riverains pointent du doigt le comportement de certains pêcheurs à la ligne. 

Ce sont les habitants d'une résidence du pk 12 à Punaauia qui ont découvert les requins morts. Des pointes noires, espèce commune dans nos lagons. Sur les photos prises par un résident il y a 10 jours, on en voit 4.
Pour l'un des riverains, il n'y a pas de doute, des pêcheurs sont responsables :"tout ça, c'est à cause de l'homme, parce que la nuit certains viennent mettre des filets ici... balancent 50 mètres de filet et ils reviennent les récupérer deux jours après. Et deux jours après tu as 3 ou 4 petits requins juvéniles à l'intérieur soit mort ou qui vont bientôt mourir. Et le pêcheur, s'il mange l'aileron de requin il coupe l'aileron et jette le corps (...) j'en aie déjà trouvé 4 ici, découpés..."

Pêche au filet ou à la ligne, difficile de savoir comment les requins ont été capturés. Sur la plage ce mercredi matin, seul un requin a été déterré. Les biologistes de la direction de l'Environnement (Diren) ont relevé quelques mesures et un échantillon de peau. Selon les premières observations, il ne s'agit pas de mort naturelle.
Faimano Boulet Colomb D'hauteserre, biologiste à la direction de l'Environnement explique : "La mort de ces espèces n'est pas due à une cause biologique ou naturelle. Je pense que c'est vraiment un acte de malveillance. Après on ne peut pas être partout pour contrôler ce qui se passe. Mais oui, ce serait des gens qui auraient pêché, accidentellement ou volontairement. On n'accuse personne. (...) On aimerait sensibiliser les gens. Ces espèces sont des espèces protégées et elles ont un rôle dans l'écosystème."

Comme la tortue, le requin est protégé par le code de l'environnement. Il est donc interdit de le pêcher. Le ou les responsables risquent jusqu'à 3 mois de prison et 1 million Fcfp d'amende. La mairie de Punaauia a l'intention de porter plainte. 

Paul Pere de l'association Tamari'i Pointe des pêcheurs, indique son désaccord avec de telles pratiques : "il va y avoir des surveillances et des amendes qui vont partir, parce que déjà le requin est en voix de disparition dans certains pays, alors si on fait pareil ... dans cette façon de voir les choses je ne suis pas d'accord. Je serais même le premier à attaquer les personnes."

Ces photos ont aussi alerté l’association Sea Shepeard  qui envisage de déposer une plainte à son tour.
 

Rédaction Web avec Thomas Chabrol
 

Faimano Boulet Colomb D'hauteserre, Biologiste à la Direction de l'Environnement Polynésie Française


Toromona Brothers, un riverain


Paul Pere , association Tamari'i Pointe des Pêcheurs


 
Cela fait plusieurs nuits que des gens viennent pêcher à la ligne dans le lagon de Punaauia. Ils attrapent des petits requins qu'ils laissent pourrir sur la plage....
Posté par Alban Gabillon sur mardi 26 janvier 2016

Crédit : Tahiti Nui Télévision
Crédit : Tahiti Nui Télévision








Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 7 Décembre 2016 - 08:39 Un naufragé à la dérive retrouvé au sud de Raiatea

SOCIÉTÉ | FAITS DIVERS | POLITIQUE | SPORT | CULTURE | BUZZ | MONDE | Pharmacies et Médecins de Garde | L'IMAGE DE LA SEMAINE | EMISSION WEB | TE AITO | Festival des îles | Bodyboard