SOCIÉTÉ

Qui paie contrôle !


Jeudi 11 Septembre 2014 à 08:00 | Lu 189 fois

SUBVENTIONS. La Commission de contrôle budgétaire et financier (CCBF) de l'assemblée de la Polynésie française en visite de terrain.


Les membres de la commission se sont rendus au domaine de Atimaono et au musée Gauguin,à Papeari ce mercredi 10 septembre. Les deux sites sont gérés par l'Egat, l'établissement de gestion et d’aménagement de Teva. La commission vérifie si les subventions versées par le Pays sont utilisées à bon escient.
C’est le leitmotiv de la commission de contrôle budgétaire et financier. Au musée Gauguin fermé depuis deux ans, la CCBF fait le point sur l'avancée des travaux financés grâce aux deniers publics. 110 millions Fcfp ont déjà été octroyé à l'Egat en charge de l'établissement. Le coût des rénovations du musée est estimé à près de 250 millions Fcfp.
Le musée Gauguin pourrait rouvrir au 1er trimestre 2015. Pour convaincre la commission de l’utilité d'investir dans la rénovation des lieux, le directeur financier de l'Egat a ses arguments. Selon lui, Gauguin fait vendre et séduit les tours opérateurs. Les recettes des entrées étaient de 7 millions Fcfp par an, même à demi-tarif.
Face aux demandes de subventions, la CCBF réclame des dossiers bien ficelés avec des plans de financement concrets. Sur le golf de Atimaono, l'Egat sollicite aussi une aide financière du Pays pour l'entretien du terrain et des greens.
Le musée comme le golf sont des atouts touristiques pour Tahiti. Les subventions d'investissements seront nécessaires pour exploiter au mieux ces structures. d'autant que le domaine de Atimaono intéresse des investisseurs chinois qui voudraient construire sur place un complexe hôtelier.







Dans la même rubrique :
< >

SOCIÉTÉ | FAITS DIVERS | POLITIQUE | SPORT | CULTURE | BUZZ | MONDE | Pharmacies et Médecins de Garde | L'IMAGE DE LA SEMAINE | EMISSION WEB | TE AITO | Festival des îles | Bodyboard