SOCIÉTÉ

Quand les eaux usées se déversent au grand jour


Mercredi 31 Mai 2017 à 16:16 | Lu 6974 fois

HYGIENE - Les sœurs du quartier de la Mission montent au créneau. Elles dénoncent l’écoulement permanent d’eaux usées dans leur propriété. Depuis une semaine, c’est une forte odeur nauséabonde qui empeste le foyer des sœurs et des jeunes filles. Pire, le ruisseau s’écoule le long de la cantine de l’école maternelle de la Mission.


Crédit photo: TNTV
Crédit photo: TNTV
Dans ce caniveau à ciel ouvert, les eaux usées des logement sociaux des hauts du Tira s’écoulent depuis quelques jours, sans interruption.

Mana, agent de la Polynésienne des eaux nous explique la situation. "Les regards sont bouchés, mais on se sait pas d'où vient vraiment le problème". Et pour cause, "C'est la première fois que nous intervenons ici, avant c'était une autre société qui s'occupait de cela".

En attendant de trouver ce qui provoque ces écoulements nauséabonds, "Nous allons faire un audit avec l'OPH pour comprendre réellement quelle est la cause. Dans l'immédiat, nous allons déboucher les canalisations pour favoriser l'écoulement puis voir avec l'OPH ce que nous pouvons apporter comme solution."

Une eau sale s'exfiltrant de son réseau se déverse directement dans les écoulements des eaux pluviales, derrière le logement des sœurs, puis vers le foyer des jeunes et enfin le long de la cantine où déjeunent près de 500 petites têtes brunes de la maternelle de l’école de la Mission.

"En 2009, nous avons eu le même problème" explique Sœur Liliane Neff, "Une équipe du service d'hygiène était venue, mais cela ne s'est pas amélioré. Il y a eu une accalmie, mais c'est reparti. La preuve, depuis huit jours, cela recommence, et c'est vraiment insupportable".

Le caniveau d'écoulement d'eau pluviale, comme son nom l'indique est fait pour recueillir les eaux de pluie. Donc théoriquement, quand il ne pleut pas, il ne devrait pas y avoir de l'eau qui s'écoule. Mais là, alors que le temps est au beau fixe, l'eau n'en finit pas de couler, et les odeurs d'empester.

Selon la Sœur, l'eau proviendrait des Hauts du Tira. "Cette odeur est vraiment intenable. Cela dérange tous ceux qui habitent à proximité du caniveau. Toutes les écoles du quartier de la Mission sont concernées." Anticipant, "D'ici que les parents d'élèves remarquent cela et portent plainte… ". Pour l'heure Sœur Liliane Neff ne sait plus à quel saint se vouer.

Contacté par nos soins, Moana Blanchard Directeur général de l’OPH, a indiqué avoir réagi de suite dès qu'il a eu connaissance du problème. Selon lui, il ne s'agit pas d'un problème lié au réseau lui-même. "C'est surtout un apport de matière graisseuse qui n'a rien à faire dans ce réseau d'eau usée, qui témoigne du comportement des habitants de cette zone de la mission. Nous avons trouvé des détritus de toute nature qui n'ont rien à y faire". Bref, ce serait plus un problème d'incivisme que de canalisations.

Pour l'homme à la tête de l'OPH, "C'est un problème récurrent sur l'ensemble des lotissements dotés de station d'épuration." Pour lui, les installations ne sont pas sous dimensionnées, "Dans plusieurs lotissements, nous avons trouvé dans le réseau, du linge, du riz, des huiles de cuisine. (…) Ce qui est préoccupant, c'est que plus on interviendra, plus le montant des charges à payer sera important."
 
Rédaction Web avec Brandy Tevero et Solange Ekoh
 







Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 23 Juin 2017 - 23:45 Turouru Temorere est la Miss Tahiti 2017

PRESIDENTIELLE | SOCIÉTÉ | VA'A | VA'A PORTRAITS | FenuaHeroes | FAITS DIVERS | POLITIQUE | SPORT | CULTURE | BUZZ | MONDE | Pharmacies et Médecins de Garde | L'IMAGE DE LA SEMAINE | EMISSION WEB | TE AITO | Bodyboard