MONDE

Quand les atolls de Polynésie inspirent un concepteur de vague artificielle


Lundi 26 Décembre 2016 à 16:11 | Lu 4471 fois

SURF - Imaginez, toutes les 15 secondes, une vague de 80cm à 2m de haut qui creuse, qui tube et propose un temps de glisse de 30s. Et, dans une certaine configuration, une vague surfable à l'infini. Voilà ce que met au point Laurent Héquily, avec Okahina Wave, un projet de vague artificielle qui a remporté un Blue Ocean Awards décerné par le ministère de l’Economie et des finances début décembre.


Vue d'artiste: DR
Vue d'artiste: DR
Inspirée du fonctionnement des atolls polynésiens et des passes du Bassin d'Arcachon, Okahina utilise la souplesse et la faiblesse naturelles de l’eau pour créer une vague à surfer bien plus respectueuse de l'environnement que toutes les vagues artificielles existantes. A l’inverse des piscines en dur, l’Okahina Wave est une structure souple en forme de cercle simulant des vagues dans des plans d’eau existants.

Cette structure fabriquée à l’aide d’un mélange de composite et d’acier "améliore la qualité de l’eau pour la faune et la flore", précise Laurent Héquily. Selon lui, le brassage de l’eau créé par le mouvement de la vague "oxygène le plan d’eau et limite son réchauffement".

Si ce projet est initialement fait pour créer des spots de surf à l’année, son concept peut servir de récif artificiel et donc créer des nouveau spots de plongée.

Un premier prototype à l’échelle un quart a été testé en Aquitaine  durant l’été 2016. Le résultat s'est révélé convaincant. Dans la ligne de mire de Laurent Héquily : les Jeux Olympiques de Tokyo en 2020 avec l’arrivée du surf comme sport officiel.
 
Rédaction Web








Dans la même rubrique :
< >

Lundi 20 Novembre 2017 - 17:15 Raccordement de Wallis-et-Futuna au haut débit

SOCIÉTÉ | TAHITI VA'A 2017 | VA'A PORTRAITS | FenuaHeroes | FAITS DIVERS | POLITIQUE | SPORT | CULTURE | BUZZ | MONDE | Pharmacies et Médecins de Garde | L'IMAGE DE LA SEMAINE | EMISSION WEB | HawaikiNuiVaa2017