POLITIQUE

Putsch à Taiarapu Est ?


Jeudi 9 Février 2017 à 09:27 | Lu 1799 fois

ENERGIE - Après Hitia'a o te ra, c'est à Taiarapu Est que l'affaire Secosud fait des étincelles. Une série de manœuvres contre Anthony Jamet se prépare, pour l'inciter à passer la main... Sa majorité au sein de son conseil municipal est en jeu


Pierrot Metua, conseiller délégué à Taiarapu Est
Pierrot Metua, conseiller délégué à Taiarapu Est
Le syndicat pour l'électrification du Sud de Tahiti a jusqu'à la fin du mois pour choisir son futur concessionnaire entre EDT Engie et Teva Rua Nui. La semaine dernière, cette question avait fait basculer la majorité du conseil municipal de Hitia'a o te ra... Les deux représentants de la commune au sein de Secosud, deux "pro Teva Rua Nui" avaient été remplacés par deux autres "pro EDT"... C'est l'inverse qui se trame à Taiarapu Est. Le maire, Anthony Jamet, président de Secosud, soutient EDT Engie... mais au sein de son conseil municipal, des voix discordantes se font entendre de plus en plus fort. 

Une dizaine d'élus s'interrogent sur les raisons qui poussent leur maire à soutenir coûte que coûte EDT pour assurer la fourniture d'électricité au Sud de Tahiti.
La semaine dernière, les manoeuvres étaient allées jusqu'à remanier le conseil municipal de Hitia'a o te ra pour renverser la tendance à Secosud... mais retour de bâton : un courrier pour modifier l'ordre du jour du prochain conseil municipal de Taiarapu Est circule...
"On souhaiterait avoir des explications par rapport à ce qui se passe à Secosud", explique Pierrot Metua, conseiller délégué pour la section de Faaone. "En tant que conseillers de la commune, on aimerait savoir ce qui se passe ! Ça fait quand même plus d'un an que ça dure, cette affaire !"

Les élus l'assurent, le malaise est latent et concerne d'autres questions de la vie quotidienne des administrés... Ils mettent en avant les problèmes d'eau et d'éclairage : "Les gens se plaignent actuellement parce qu'on ne voit plus les travaux. Par rapport à l'éclairage, j'ai déjà soulevé le problème plusieurs fois, il y a des enfants qui attendent le bus en bord de route tôt le matin, et il n'y a pas de lumière ! Il n'y a plus de sécurité ! Nous sommes 33, et nous aimerions tous travailler avec le maire. Actuellement, ce n'est pas vraiment ce qui se passe", ajoute l'élu. 

Au moins la moitié des élus auraient signé ce courrier réclamant un changement d'ordre du jour du prochain conseil municipal.
Joint par téléphone, le maire indique que ce conseil sera reporté à une date ultérieure...
Mais cela ne devrait pas suffire à éteindre l'incendie...
Une pétition circule pour demander des comptes au tavana, et une marche populaire s'organise... 

Rédaction web

Le courrier signé par plusieurs élus de Taiarapu Est pour réclamer un changement d'ordre du jour du prochain conseil municipal
Le courrier signé par plusieurs élus de Taiarapu Est pour réclamer un changement d'ordre du jour du prochain conseil municipal








Dans la même rubrique :
< >

Lundi 20 Novembre 2017 - 11:03 Les maires polynésiens veulent se faire entendre

SOCIÉTÉ | TAHITI VA'A 2017 | VA'A PORTRAITS | FenuaHeroes | FAITS DIVERS | POLITIQUE | SPORT | CULTURE | BUZZ | MONDE | Pharmacies et Médecins de Garde | L'IMAGE DE LA SEMAINE | EMISSION WEB | HawaikiNuiVaa2017