SOCIÉTÉ

Punaauia : des policiers stagiaires s'initient aux contrôles routiers


Dimanche 25 Septembre 2016 à 12:11 | Lu 2779 fois

SÉCURITÉ ROUTIÈRE - Samedi soir au niveau de la mairie de Punaauia, 23 agents de police stagiaires ont réalisés des contrôles de papiers, mais aussi d'alcoolémie et même des fouilles de véhicules. Une opération supervisée par des tuteurs venus de plusieurs communes et des gendarmes.


Crédit : Tahiti Nui Télévision
Crédit : Tahiti Nui Télévision
23 agents de police municipale stagiaires ont réalisé une opération "anti-délinquance" samedi soir à Punaauia. Ils étaient supervisés par 15 tuteurs venus des communes de Mahina, Pirae, Papeete et de Punaauia. "L'opération de ce soir (samedi, NDLR) rassemble les policiers stagiaires qui ont commencé leur stage en août et qui finissent leur stage au mois de décembre. L'objectif, on appelle ça un stage pratique d'application, c'est qu'ils puissent toucher au domaine judiciaire. On a eu la réquisition du procureur pour pouvoir faire non seulement du contrôle de papiers, mais aussi de stup' et de fouille", explique Jacques Teaotea, chef de police municipale à Mahina. 

La nuit a donc été rythmée par les contrôles de papiers, des fouilles de véhicules, des contrôles de vitesse, de "runs", d'attroupements, mais aussi des contrôles d'alcoolémie, et de la recherche de stupéfiants.  "Il y a des personnes qu'on a contrôlées positives, d'autres non. On fait de la prévention routière c'est bien", se réjouit Teiau Teriitemataoa, stagiaire. 
Le futur agent de police municipale est fier et compte bien réussir ses examens. Son futur métier ne lui fait pas peur. "Dans tous les métiers, il y a un risque. Et on est conscients des risques. Il faut toujours être sur ses gardes".
 

Crédit : Tahiti Nui Télévision
Crédit : Tahiti Nui Télévision
La gendarmerie était également présente samedi soir. "Nous sommes complémentaires. Eux (la police NDLR), d'un point de vue de leurs pouvoirs, ne peuvent relever que les 4 premières classes d'infractions contraventionnelles. Au-delà, ils sont obligés de faire appel à nous pour la procédure pour laquelle ils n'ont pas les prérogatives", explique l'adjudant-chef Didier Garandeau, commandant de la brigade de gendarmerie de Punaauia. 

En une heure, une quarantaine de véhicules avaient déjà été contrôlés. Une détention de produits stupéfiants et un défaut d'assurance avaient été relevés. Dans la soirée, deux scooters ont également été saisis. 
Rédaction web 

Teiau Teriitemataoa, stagiaire de la police municipale








Dans la même rubrique :
< >

SOCIÉTÉ | FAITS DIVERS | POLITIQUE | SPORT | CULTURE | BUZZ | MONDE | Pharmacies et Médecins de Garde | L'IMAGE DE LA SEMAINE | EMISSION WEB | TE AITO | Festival des îles | Bodyboard