SOCIÉTÉ

Projet de loi : création de deux dispositifs d’aide à l’emploi


Mardi 26 Janvier 2016 à 16:54 | Lu 503 fois

EMPLOI - L'assemblée a voté à 29 voix pour le projet de loi sur la création de deux dispositifs d’aide à l’emploi. L’aide au Contrat de travail et l’aide au contrat de travail professionnel viennent ainsi remplacer le contrat d’emploi durable le CED et la convention relance emploi, la CRE.


Crédit : Tahiti Nui Télévision
Crédit : Tahiti Nui Télévision
Les deux dispositifs d’aide à l’emploi votés ce lundi matin sont axés sur le contrat de travail à durée indéterminé. Le premier est intitulé "Aide au Contrat de Travail" ou ACT. Il concerne les 18-55 ans, un public large ayant perdu leur emploi pour motif économique. Le second dispositif est l’ "Aide au Contrat de Travail Professionnel" ou ACT Pro. Davantage ciblé sur les jeunes et les jeunes adultes, il met à disposition une formation accompagnée.

Voté à 29 voix pour, ce projet n’a tout de même pas fait l’unanimité.  Le Tahoera’a Huiraatira et l’UPLD se sont abstenus estimant que ces deux dispositifs viennent simplement remplacer les précédents.

Eliane Tevahitua représentante de l'UPLD à l'assemblée explique : "ces contrats ne sont qu'un remake des dispositifs existants et qui ont été créés par l'UPLD. Donc en fait on reprend les mêmes mesures avec quelques petites différences et on reformule leur appellation. Donc c'est pour cette raison que nous avons souhaité nous abstenir."

Iriti Teura présidente du groupe Tahoeraa Huiraatira à l'assemblée indique : "notre abstention c'est surtout pour démontrer qu'aujourd'hui dans le contexte économique ou nous nous trouvons, plusieurs familles sont encore en attente. En 2014 le CAE ... 3000 personnes ont pu en bénéficier en attendant les grands projets pour qu'ils puissent avoir un boulot pérenne... "

Pour le parti d’Edouard Fritch, ces projets de loi viennent faciliter la réinsertion des demandeurs d’emploi et garantir une employabilité durable.
Sylvana Puhetini représentante du Rassemblement pour une majorité autonomiste à l'assemblée indique que :""en attendant on apporte une aide aux entreprises qui vont pouvoir recruter. Je pense qu'il y aura plus de salariés, donc un peu plus de cotisations. Et je pense que ça va démarrer, en attendant le Mahana Beach."

Et pour appuyer ces dispositifs d’autres projets de loi ont été actés ce matin, notamment sur la formation professionnelle continue.  
 
Rédaction web (Reportage de Sophie Guebel )

Eliane Tevahitua réprésentante de l'UPLD à l'assemblée de Polynésie française


Teura Iriti présidente du groupe Tahoeraa Huiraatira à l'assemblée de Polynésie française


Sylvana Puhetini représentante du Rassemblement pour une majorité autonomiste à l'assemblée








Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 9 Décembre 2016 - 19:01 Le black tropical s'expose au Mayfly Market

SOCIÉTÉ | FAITS DIVERS | POLITIQUE | SPORT | CULTURE | BUZZ | MONDE | Pharmacies et Médecins de Garde | L'IMAGE DE LA SEMAINE | EMISSION WEB | TE AITO | Festival des îles | Bodyboard