SOCIÉTÉ

Projet aquacole de Hao : Edouard Fritch poursuit les discussions à Shanghai


Mercredi 20 Avril 2016 à 14:03 | Lu 448 fois

PROJET - Le président de la Polynésie et sa délégation ont rencontré Wang Cheng, président de Tian Rui International pour discuter du projet aquacole de hao. Wang Cheng a réaffirmé que le projet de Hao répondra à des critères de qualité environnementale.


Crédit : Présidence de la Polynésie française
Crédit : Présidence de la Polynésie française
Le président Edouard Fritch est toujours à Shanghai pour discuter du projet aquacole de Hao.
Samedi, la délégation polynésienne a été accueillie par Wang Cheng, président de Tian Rui International, et par Félix Hao, Secrétaire général de l’APCAE, Association du Peuple Chinois pour l’Amitié avec l’Etranger. 
 
Le président Fritch et la délégation ont tenu une première réunion avec Wang Cheng dimanche. Edouard Fritch a fait un point de l’état du dossier du projet aquacole de Hao. Il a annoncé que le permis de terrassement pourra être délivré le 15 juin 2016 et le permis de construction de la base vie le 18 juin 2016. Concernant le dernier permis touchant la ferme d’exploitation, le président Fritch pense que ce permis pourrait être délivré en septembre 2016, dès que les derniers éléments techniques seront fournis par TNOF (Tahiti Nui OceanFoods).
 
Wang Cheng a réaffirmé que le projet de Hao répondra à des critères de qualité environnementale. Il souhaite que le projet soit un modèle en matière de développement durable dans le secteur de l’économie bleue. Son souhait est de démarrer le plus rapidement possible. Les marchés visés par TNOF sont les Etats Unis, l’Europe et la Chine.
Durant les phases de travaux, monsieur Wang Cheng souhaite faire en sorte qu’il y ait d’importantes retombées économiques pour la population de Hao, aussi bien en matière d’emplois, de besoins en logement pour les travailleurs que pour nourrir l’ensemble du personnel qui travaillera sur le site
 
Les équipes de monsieur Wang Cheng et du président Fritch se sont à nouveau rencontrées, mercredi, toute la journée, pour évoquer l’ensemble des points techniques qui sont liés notamment aux aspects environnementaux et sanitaires du projet aquacole de Hao.
 
L’ingénieur aquacole de la direction des ressources marines, Georges Remoissenet et l’ingénieur sanitaire du service de développement rural, Laurent Pasco, ont posé toutes les questions utiles à l’examen du permis de construire de la base d’exploitation aquacole. Brigitte Ottavy, coordinatrice de l’équipe technique, a évoqué toutes les questions sur la sécurité et la qualité des constructions envisagées sur l’atoll de Hao. Les équipes techniques respectives ont pu, pour chacun des sujets, collecter les informations détaillées sur le projet.
 
Pour le président Fritch et pour les techniciens du Pays, le projet de Hao a une dimension inédite qui pousse à revoir les schémas de pensée, de gestion et d’instruction du projet de Hao. Les informations collectées doivent faire accélérer l’instruction du dernier permis qui reste à traiter. 
 
Dès que ces autorisations seront délivrées, la phase de formation de jeunes polynésiens à l’Université de l’Océan de Shanghai sera immédiatement préparée, en coordination avec le Pays et Tahiti Nui Ocean Foods.
(Avec communiqué de presse)







Dans la même rubrique :
< >

SOCIÉTÉ | FAITS DIVERS | POLITIQUE | SPORT | CULTURE | BUZZ | MONDE | Pharmacies et Médecins de Garde | L'IMAGE DE LA SEMAINE | EMISSION WEB | TE AITO | Festival des îles | Bodyboard