POLITIQUE

Primaires de droite : Jacqui Graffe et Marcel Tuihani, un mariage de circonstance


Mercredi 23 Novembre 2016 à 17:37 | Lu 997 fois

ÉLECTIONS - Ils font campagne ensemble pour les primaires de la droite et du centre : le maire de Paea, encarté au Tapura Huira'atira, et son conseiller municipal, Marcel Tuihani, membre du Tahoera'a, ont soutenu le même candidat au premier et au deuxième tour


Jacqui Graffe, maire de Paea, organisait ce mercredi une conférence de presse dans sa mairie
Jacqui Graffe, maire de Paea, organisait ce mercredi une conférence de presse dans sa mairie
C'est une alliance qui a surpris, car contraire aux consignes de vote du Tapura Huira'atira : Jacqui Graffe, membre du parti d'Edouard Fritch, et Marcel Tuihani, soutien de Gaston Flosse, mènent la campagne pour les législatives ensemble, à Paea. Unis derrière Nicolas Sarkozy au premier tour, ils ont annoncé ce matin leur ralliement à François Fillon pour le deuxième tour de ce scrutin. 

"On s'est réunis il y a une quinzaine de jours, et nous avons pris ensemble la décision, mon groupe et le groupe du Tahoera'a, de soutenir le même candidat, c'est à dire Sarkozy au premier tour", explique Jacqui Graffe. "C'est une histoire qui fait beaucoup de bruit en ce moment. On a décidé, en comité du Tapura, de soutenir Juppé. Mais comme je m'étais prononcé avant la réunion de ce comité, j'ai annoncé que j'allais continuer à soutenir Sarkozy. Et le choix a été accepté. Je suis toujours Tapura Huira'atira et je suis fier de le dire", ajoute le maire de Paea. 
"Ce sont les grandes retrouvailles entre deux Tahoera'a", s'exclame Marcel Tuihani... "Il est vrai que nous avons fait campagne ensemble sur Paea. Ce qui est certain, et que j'ai découvert, c'est que la population s'est retrouvée apaisée avec cette campagne unie. Les querelles politiques ont été mises de côté, et la population s'est retrouvé avec beaucoup de sérénité", conclut le conseiller municipal orange. 

Mais cette alliance n'a pas vocation à durer sur le long terme : "Mon contrat avec Marcel se termine samedi soir. Après, chacun reste dans son parti!", s'écrit Jacqui Graffe. 

Le maire de Paea n'en est pas à son premier conflit avec Edouard Fritch ,depuis qu'il a rejoint son mouvement. 
Leur dissension au sujet de la candidate qui porterait les couleurs du parti, n'est toujours pas digérée par Jacqui Graffe : "L'affaire des législatives n'est pas terminée! Je suis en train de rassembler des éléments pour convaincre Edouard que nous avons la meilleure candidate à Paea! Les chiffres sont là, c'est pas la peine de les rappeler, mais je pense qu'elle a plus de chance d'être élue que la candidate de Mahina. C'est toujours en négociation, non pas avec le président du pays, mais avec des amis des communes de la deuxième circonscription. J'ai écrit au président du pays pour lui demander l'autorisation de présenter ma candidate (Tepuaraurii Teriitahi - ndlr) en tant que candidate libre : j'attends qu'il me réponde. "

Mais Jacqui Graffe ajoute : "Maintenant, si Edouard est fâché après moi, il a tort: on est en démocratie, il faut laisser les gens s'exprimer" "Vous pensez que vous serez sanctionné", questionne un journaliste: "Non, il a besoin de moi, notamment pour le budget de Paea"! Il poursuit : "J'ai deux tavana avec moi: ceux de Hitia'a o te ra, et de Taiarapu Est (Dauphin Domingo  et Anthony Jamet, ndlr), nous comptons actuellement nos voix de Rurutu, c'est pas terrible mais ça va quand même avec les moyens qu'on a"!

Jacqui Graffe et Marcel Tuihani organisent, ce mercredi soir, une grande réunion publique à Papara avec Clément Le Gayic, dans le cadre de ce deuxième tour des primaires de droite. 
 
Rédaction web






SOCIÉTÉ | TAHITI VA'A 2017 | VA'A PORTRAITS | FenuaHeroes | FAITS DIVERS | POLITIQUE | SPORT | CULTURE | BUZZ | MONDE | Pharmacies et Médecins de Garde | L'IMAGE DE LA SEMAINE | EMISSION WEB | HawaikiNuiVaa2017