POLITIQUE

Présidentielle : les propositions d'Emmanuel Macron pour l'Outre-mer


Jeudi 2 Mars 2017 à 16:14 | Lu 4147 fois

ELECTION - Il veut s'attaquer aux prix des billets d'avion, à la vie chère, à la sécurité... Emmanuel Macron a dévoilé ses propositions pour les Outre-mer.


Lionel BONAVENTURE / AFP
Lionel BONAVENTURE / AFP
Le site Internet du mouvement En marche présente les propositions d'Emmanuel Macron par domaine. Pour les Outre-mer, le candidat à l'élection présidentielle estime qu'il y a un "potentiel à libérer". Il se fixe 6 grands objectifs : 

- "Reconstruire une politique de continuité territoriale" pour "sortir les habitants d'outre-mer de leur isolement géographique". 
​"Malgré le développement de la concurrence, le prix des billets d’avion est aujourd’hui très élevé : les plus aisés peuvent voyager, mais la moitié de la population n’a que rarement, voire jamais, accès au voyage", estime le candidat qui promet de reconstruire une "politique de mobilité plus juste"

- Emmanuel Macron met également l'accent sur l'emploi. Il souhaite :

> "négocier au sein de l’Union Européenne afin que les normes prennent mieux en compte les spécificités des territoires d’outre-mer, par exemple, dans l’agriculture ou la politique de la pêche."

> "consacrer 1 milliard d’euros sur 5 ans au financement des investissements collectifs des territoires ultra-marins, dans le cadre du plan d’investissement".
 
> "financer ses actions dans la formation, le tourisme, la santé et la transition énergétique grâce au plan d’investissement."
 
> "engager une évaluation des dispositifs de soutien existants pour favoriser la compétitivité et la pérennité des entreprises et le développement de l'emploi"
 
> "supprimer la caisse qui gère le Régime Social des Indépendants (RSI) pour l’adosser au régime général et renforcer l’activité de Bpifrance dans les Outre-mer".

> "donner aux Outre-mer les moyens d’une croissance bleue plus dynamique, en organisant la filière maritime et en développant le volet ultra-marin de la "task force maritime" créée par le Comité interministériel de la mer."

> Le candidat souhaite également faire "un bilan des aides fiscales et sociales" "sur la base de stratégies de développement du tourisme, concertées territoire par territoire"
 
> Enfin, Emmanuel Macron envisage d'organiser "une conférence internationale sur la biodiversité" qui se tiendra dans les Outre-mer "car c’est ici que se concentre très largement la biodiversité française, terrestre et marine".

- Autre point important pour le candidat : la jeunesse. Emmanuel Macron souhaite faire de l'enseignement supérieur ultra-marin "un secteur d'excellence". Il souhaite également développer et étendre "avec les collectivités territoriales concernées, les services de l’État et les représentants des entreprises, tous les dispositifs qui ont fait leurs preuves" à l'image du  pacte pour l’emploi développé en Guadeloupe.

- La sécurité est aussi au coeur des préoccupations d'Emmanuel Macron pour l'Outre-mer. "Nous organiserons en partenariat avec les collectivités territoriales et le milieu associatif un réseau de structures d'accueil capable de mettre en œuvre la réponse pénale en direction des mineurs", promet le candidat du mouvement En marche. Emmanuel Macron souhaite par ailleurs créer des écoles de formation de gendarmes adjoints et d'adjoints de sécurité en Martinique, en Guadeloupe et à la Réunion (pour la Réunion et Mayotte) et mettre en place parallèlement des classes d'excellence pour accompagner les jeunes ultra-marins qui souhaitent entreprendre une carrière dans les métiers de la sécurité et de la justice.
 
- Point qui devrait particulièrement intéresser les Polynésiens : la lutte contre la vie chère. Emmanuel Macron compte demander "à l’Autorité de la Concurrence d’évaluer l’efficacité des mesures prises pour réduire les écarts de prix" avec la métropole.

- Enfin, le candidat souhaite "donner davantage de pouvoir aux collectivités". "Nous mènerons à bien les consultations institutionnelles prévues en Nouvelle-Calédonie" promet notamment Emmanuel Macron.

 
Rédaction web 







Dans la même rubrique :
< >

Lundi 20 Novembre 2017 - 11:03 Les maires polynésiens veulent se faire entendre

SOCIÉTÉ | TAHITI VA'A 2017 | VA'A PORTRAITS | FenuaHeroes | FAITS DIVERS | POLITIQUE | SPORT | CULTURE | BUZZ | MONDE | Pharmacies et Médecins de Garde | L'IMAGE DE LA SEMAINE | EMISSION WEB | HawaikiNuiVaa2017