SOCIÉTÉ

Pouvanaa : une délégation au fenua pour une enquête


Mercredi 29 Avril 2015 à 15:53 | Lu 299 fois

Histoire. Cette délégation avait été requise par Christiane Taubira, Garde des sceaux le 18 juin dernier après avoir saisi la commission de révision des condamnations pénales. Leur mission consiste a écouter et réauditionner l’ensemble des acteurs du dossier pendant les années 1960 et compléter les pièces réunies par la famille du metua, l’historien Jean-Marc Régnault et les politiques.


Selon Richard Tuheiava, deux colonels de gendarmerie sont actuellement au fenua pour étudier le dossier Pouvanaa a Oopa. Ils ont été missionnés par la Cour de cassation afin de réunir toutes les informations pour un éventuel procès en révision.

Cette délégation avait été requise par Christiane Taubira, Garde des sceaux le 18 juin dernier après avoir saisi la commission de révision des condamnations pénales. Leur mission consiste a écouter et réauditionner l’ensemble des acteurs du dossier pendant les années 1960 et compléter les pièces réunies par la famille du metua, l’historien Jean-Marc Régnault et les politiques. 
"C'est la procédure qui suit son cours puisque madame Taubira a saisi la Cour de cassation. La Cour de cassation commence sa propre enquête qui peut durer longtemps puisque lors de la dernière tentative de révision, la procédure avait pris 5 ans", souligne Jean-Marc Régnault au micro de Tahiti Nui Télévision. 
"Telle que la nouvelle procédure a été engagée, la commission qui  a été saisie par madame Taubira, rendra un rapport pour dire si cela vaut la peine d'engager la procédure de révision", explique l'historien.  
Des nouveaux témoins seraient apparus dans le dossier Pouvanaa a Oopa. "Quand on a établi le dossier que l'assemblée a remis à madame Taubira, il y avait d'une part mon rapport. Et puis il y avait d'autre part les témoignages qui ont été recueillis par différentes personnes ici. C'est un dossier qui date maintenant d'un peu plus d'un an. La Cour de cassation voudrait que les témoignages soient véritablement vérifiés, certifiés. C'est cette procédure qui est en cour actuellement."

De son côté, la famille se réjouit d'une avancée du dossier et garde confiance en la justice. "Depuis que madame Taubira a pris en main le dossier, il y a une réelle avancée. C'est la première fois", déclare Sandro Stephenson, l'arrière-petit-fils du metua, au micro de Tahiti Nui Télévision. "S'il y a une enquête qui se fait actuellement, cela ne peut être que dans le bon sens. Pour notre part, dans la famille, nous faisons confiance à la justice. Le dossier est entre leurs mains et je pense que ça va aboutir."

Plus d'infos ce soir dans vos journaux, sur TNTV

Jean-Marc Régnault, historien


Sandro Stephenson, arrière-petit-fils de Pouvanaa a Oopa








Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 1 Décembre 2016 - 18:04 Le Sida ne passera pas par eux

Jeudi 1 Décembre 2016 - 16:48 Des rêves plein le ciel

SOCIÉTÉ | FAITS DIVERS | POLITIQUE | SPORT | CULTURE | BUZZ | MONDE | Pharmacies et Médecins de Garde | L'IMAGE DE LA SEMAINE | EMISSION WEB | TE AITO | Festival des îles | Bodyboard