POLITIQUE

Pour A tia Porinetia, la fête de l'autonomie divise


Jeudi 26 Juin 2014 à 18:38 | Lu 91 fois

CÉLÉBRATION. Le parti propose de trouver une date qui rassemble tous les Polynésiens.


A Ti’a Porinetia a tenu une conférence de presse ce jeudi 26 juin pour donner son point de vue sur la fête de l'autonomie du 29 juin. Le parti estime que cette date divise et propose d'instaurer "une fête du Pays plutôt qu’une fête qui divise". "C’est un constat : Il n’y a pas de date qui rassemble tous les Polynésiens. Même si elle a pu prendre des formes différentes, la revendication de sortir d’un gouvernement colonial par l’État central pour aller vers plus de responsabilités locales a été portée par des hommes politiques de conviction qui ont compté et fait l’Histoire récente : Pouvana’a a Oopa, John Teariki, Francis Sanford ainsi que ceux, moins connus qui étaient à leurs côtés. Contrairement à ce que veut faire croire le président de la Polynésie française, l’autonomie n’est pas née en 1984. L’idée de l’autonomie a fait son chemin progressivement dans les esprits et les modifications de notre cadre statutaire" explique le groupe mené par Teva Rohfritsch.
Rappelant les grands faits historiques de l'émancipation de la Polynésie française, ATP estime que le 29 juin célèbre avant un "statut".
ATP propose de "choisir une date rassemblant toutes les composantes de notre société pour célébrer notre Pays, riche de sa diversité, conscient des périodes troublées de son histoire coloniale et nucléaire, mais reconnaissant également l’apport indéniable de la présence française dans l’essor de la société polynésienne moderne. Une date donc célébrant cette double appartenance culturelle, identitaire et séculaire à la terre polynésienne et au peuple qui l’a fait sienne, tout en reconnaissant les apports de la nation française et des valeurs de liberté, d’égalité et de fraternité qu’offrent les fondements de la République. Une célébration qui ne donne aucune prééminence d’un bastion contre un autre mais qui célèbre la Polynésie d’aujourd’hui, sans non plus préjuger des choix à venir des générations futures qui, elles aussi, auront leur mot à dire sur l’évolution souhaitable ou souhaitée de nos institutions".
 
Retrouvez le communiqué complet de A tia Porinetia et son point de vue sur l'autonomie en pièce jointe.

drapeau_polynesien.jpg drapeau polynesien.jpg  (141.45 Ko)






SOCIÉTÉ | FAITS DIVERS | POLITIQUE | SPORT | CULTURE | BUZZ | MONDE | Pharmacies et Médecins de Garde | L'IMAGE DE LA SEMAINE | EMISSION WEB | TE AITO | Festival des îles | Bodyboard