SOCIÉTÉ

Polynesia Tatau : pour ou contre l'imprimante 3D?


Samedi 4 Avril 2015 à 17:11 | Lu 1650 fois

La quatrième convention internationale « Polynesia Tatau » a ouvert ses portes au public vendredi au musée de Tahiti et des îles. Elle rassemble une cinquantaine de tatoueurs locaux et étrangers qui se posent parfois des questions sur l'avenir de leur métier.


Même si elle n'est pas encore au point pour tatouer, l'imprimante 3D fait déjà débat dans le milieu. Capable de créer des tatouages parfaits à la précision absolue, le concept ne fait pas l'unanimité à la convention "Polynesia Tatau".

"Je suis contre, car cela enlève toute l'authenticité de cet art. Pour moi ce n'est pas un progrès, mais plutôt une régression" affirme Raphael, un passionné. Pour les tatoueurs, l'utilisation de l'imprimante 3D est perçue comme un bon concept seulement par les amateurs de nouvelle technologie. " Avec l'imprimante, on perd en valeur humaine. La tatoueur ne partage plus rien avec le tatoué. " témoigne l'un des organisateurs de la convention, Thierry Pirato. 

Avec ce concept, se faire tatouer est beaucoup plus simple : il suffit de relier l'imprimante à sa tablette ou à son ordinateur, de choisir une image et elle s'occupe du reste.
Même si elle est encore en phase de test, se faire tatouer par une imprimante 3D n' pas finit de faire débat sur le fenua. 






Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 7 Décembre 2016 - 17:47 200 athlètes marquisiens privés des jeux inter-iles

SOCIÉTÉ | FAITS DIVERS | POLITIQUE | SPORT | CULTURE | BUZZ | MONDE | Pharmacies et Médecins de Garde | L'IMAGE DE LA SEMAINE | EMISSION WEB | TE AITO | Festival des îles | Bodyboard