SOCIÉTÉ

Plus de 500 grévistes dans l'administration territoriale


Jeudi 15 Mai 2014 à 17:59 | Lu 53 fois

MANIFESTATION. Le mouvement le plus important depuis plusieurs années.


Un peu plus de 1500 fonctionnaires d’État et du Pays étaient dans la rue, ce jeudi matin, pour protester contre le gel des salaires. Ce mouvement est en soutien avec l’action nationale. Dans l'éducation a été recensée une mobilisation beaucoup plus importante à l'appel des syndicats enseignants dans le cadre du mouvement de grève national, avec 74% de grévistes dans le primaire et 29% dans le secondaire. Dans certaines îles comme Moorea ou Raiatea, aucune école n’a ouvert aujourd’hui. Les manifestants ne sont pas reçus par le haut commissaire, en période de réserve à cause des élections européennes. Ils espèrent un entretien avec le gouvernement.
Ce mouvement est le plus important depuis plusieurs années (écouter l'interview de Patrick Galenon).
Côté Pays à 17h00, au sein de la fonction publique territoriale, 523 agents grévistes ont été recensés dans les services administratifs (soit 10,81% des effectifs) et 6 agents grévistes au sein des établissements publics (soit 0,29% des effectifs). La présidence dressera un bilan définitif dès réception de l'ensemble des informations des structures.
Mais dans un communiqué la présidence précise : une "intersyndicale composée de la CSTP-FO, A Tia i mua, O Oe to oe Rima, CSIP soutient avoir déposé le vendredi 9 mai un préavis de grève auprès du président de la Polynésie française. Ce dernier n'a jamais été réceptionné à la présidence. La CSTP-FO seule a déposé, le même jour, un préavis de grève adressé à madame le ministre en charge de la Fonction publique portant sur plusieurs points relatifs aux agents non fonctionnaires de l'administration, à la situation des structures de santé, au service des parcs et jardins et au service des moyens généraux. Invitée à rencontrer la ministre le mardi 12 mai 2014 à 17h30, la CSTP-FO a refusé la demande légitime de celle-ci consistant à ne discuter qu'avec le seul syndicat signataire. Les représentants des différentes centrales syndicales présentes sont repartis en précisant qu'ils déposeraient un nouveau préavis commun.
La ministre en charge de la fonction publique et de la réforme de l'administration s'insurge, une nouvelle fois, contre les propos du leader de la CSTP-FO faisant croire à ses adhérents et à la population, que le gouvernement envisagerait une baisse des rémunérations. Ces propos sont mensongers."
Lire le communiqué dans son intégralité :
 

communique___greve_dans_la_fonction_publique.pdf Communiqué - grève dans la fonction publique.pdf  (294.37 Ko)







Dans la même rubrique :
< >

SOCIÉTÉ | FAITS DIVERS | POLITIQUE | SPORT | CULTURE | BUZZ | MONDE | Pharmacies et Médecins de Garde | L'IMAGE DE LA SEMAINE | EMISSION WEB | TE AITO | Festival des îles | Bodyboard