FAITS DIVERS

Pirae : 6 ans de prison ferme pour l’homme qui avait agressé une matahiapo


Lundi 6 Novembre 2017 à 17:45 | Lu 2904 fois

JUSTICE – L’individu qui avait très violement agressé une femme de 70 ans dans la nuit du 10 au 11 aout, chez elle dans le quartier Teauna à Pirae, a été condamné, ce lundi après-midi, à sept ans de prison dont une année assortie du sursis. Sa victime garde encore des séquelles de l’agression.


Le prévenu, 26 ans, s’était introduit chez la victime qui était sa voisine après avoir forcé la porte d’entrée avec une paire de ciseaux dans l’intention de la cambrioler. Mais la vieille dame, veuve, s’était réveillée alors que l’individu était penché au-dessus de son lit.

Il lui avait alors porté une trentaine de coups au visage, puis l’avait étranglée avant de l’abandonner sur place à son triste sort. De terribles violences pour un butin dérisoire : 19 000 francs que l’agresseur dépensera immédiatement en bières et paka.

"Il est venu chez moi pour me voler et m’assassiner", a témoigné à la barre la septuagénaire, "je ne pouvais pas crier, il m’étranglait. J’ai 70 ans. Comment je peux lutter contre un jeune qui a toute sa force ? ".

Selon son avocat, la matahiapo a aujourd’hui perdu l’usage d’un œil et d’une oreille en raison des coups reçus. Et psychologiquement, elle est encore traumatisée. Mais il estime que sa cliente est tout de même une "miraculée" car elle aurait pu y laisser la vie.

Le procureur a pour sa part dénoncé des faits "tristement dramatiques" et réclamé au tribunal une peine "suffisamment dissuasive", pour "rappeler avec force que l’on doit respecter les anciens".

Déjà condamné à six reprises par le passé dont 3 pour des vols, l’agresseur a dit "sincèrement regretter" de s’en être pris à sa voisine.

A sa sortie de prison, l’homme aura interdiction de s’approcher de sa victime et de se rendre sur la commune de Pirae.

Une nouvelle audience se tiendra dans les mois qui viennent pour chiffrer les dommages et intérêts qu’il devra verser à sa victime, les blessures de celle-ci n’étant pas encore aujourd’hui "consolidées".

J-B. C.
 
 







Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 22 Novembre 2017 - 10:06 Crash d'Air Moorea : un procès en 2018

SOCIÉTÉ | TAHITI VA'A 2017 | VA'A PORTRAITS | FenuaHeroes | FAITS DIVERS | POLITIQUE | SPORT | CULTURE | BUZZ | MONDE | Pharmacies et Médecins de Garde | L'IMAGE DE LA SEMAINE | EMISSION WEB | HawaikiNuiVaa2017