MONDE

Philippines : 36 corps découverts après l'attaque d'un casino


Vendredi 2 Juin 2017 à 11:04 | Lu 2775 fois

MANILLE - Trente-six corps ont été découverts dans un casino de Manille attaqué à l'arme automatique par un homme qui y aurait mis le feu avant de se suicider. L'attaque a été revendiquée par l'Etat islamique mais selon les autorités, il s’agit d’un cambriolage.


TED ALJIBE / AFP
TED ALJIBE / AFP
"Des combattants de l'Etat islamique ont mené l'attaque à Manille aux Philippines hier", a affirmé Amaq, l'agence de propagande de l'EI, dans un communiqué diffusé sur les réseaux sociaux. Pourtant, les autorités philippines insistent pour dire qu'il ne s'agissait pas pour elles d'une opération terroriste, mais plus vraisemblablement d'un cambriolage ayant mal tourné.

Cette nuit, 37 personnes sont mortes par suffocation dans un incendie provoqué par un homme armé. Une cinquantaine d'autres personnes ont été blessées, notamment dans une bousculade qui s'est produite quand les clients pris de panique en entendant les coups de feu ont tenté de fuir du Resorts World Manila, un hôtel-casino situé près de l'aéroport international de la capitale.

L'auteur de l'attaque a commencé vers minuit à tirer dans l'établissement avec un fusil d'assaut puis a déclenché un incendie en mettant le feu à une table de jeu, a raconté le chef de la police philippine, Ronald Dela Rosa.Il a ensuite disparu dans le chaos, la fumée et la foule des clients affolés.

La police a alors entamé une chasse à l'homme qui a duré jusqu'à l'aube. Le corps carbonisé de l'assaillant a été retrouvé dans une chambre de l'hôtel cinq heures plus tard, selon Ronald Dela Rosa."Il s'est allongé sur le lit, a mis une couverture sur lui, a semble-t-il versé de l'essence sur la couverture et s'est brûlé lui-même", affirme-t-il. 
 
Avant l'annonce du décès de cet homme, un message non authentifié avait semblé revendiquer cette opération au nom de l'organisation Etat islamique (EI) sur des forums spécialisés et le président des Etats-Unis Donald Trump avait évoqué "un attentat terroriste".

Mais les autorités ont ensuite écarté avec force cette piste. "Ce n'est pas un acte terroriste. Il n'y a aucun élément de violences, de menaces ou d'intimidation évoquant le terrorisme", a-t-il dit aux journalistes. "C'est un simple cambriolage et très probablement il a été commis par une personne déséquilibrée", a pour sa part commenté Oscar Albayalde.
 








Dans la même rubrique :
< >

Lundi 20 Novembre 2017 - 17:15 Raccordement de Wallis-et-Futuna au haut débit

SOCIÉTÉ | TAHITI VA'A 2017 | VA'A PORTRAITS | FenuaHeroes | FAITS DIVERS | POLITIQUE | SPORT | CULTURE | BUZZ | MONDE | Pharmacies et Médecins de Garde | L'IMAGE DE LA SEMAINE | EMISSION WEB | HawaikiNuiVaa2017