SPORT

Pêche sous-marine : Teiva Mou raconte son accident de décompression


Jeudi 21 Juillet 2016 à 16:42 | Lu 7363 fois

INTERVIEW - Lors de la semaine des sports subaquatiques qui s’est déroulée au début du mois de Juillet, Teiva Mou, connu dans le milieu de la pêche sous-marine, a été victime d’un accident de décompression ou "taravana". Sportstahiti.com est allé à sa rencontre. Son interview, et quelques conseils pour éviter ce genre d’accident qui peuvent avoir des conséquences dramatiques :


Archives Tahiti Nui Télévision
Archives Tahiti Nui Télévision
Teiva, peux-tu nous raconter comment cela s’est passé ?
"La compétition s’est déroulée sur deux jours, jeudi et vendredi. Chaque jour, l’épreuve dure 6 heures (de 9 à 15 heures). Selon la montre, j’ai fait 152 plongées en 2 jours soit 76 plongées en 6 heures soit 12/13 plongés par heures à des profondeurs entre 20/35m, une cadence trop soutenue.
Le 2e jour vers 14 heures, je n’arrivais plus à voir clair. Chaque fois que j’ouvrais les yeux, je voyais flou. A la surface, j’avais la tête qui tournait. On a tout de même fini la compétition et arrivés à quai je me suis affalé sur la glacière du poti marara pensant que j’étais juste fatigué. Comme les vertiges ont duré toute la nuit, malgré le fait que je me sois reposé, on a décidé d’aller aux urgences."


Qu’est ce que le "taravana"  ?
"En fait, c’est un accident de décompression, ce qu’on appelle le taravana. C’est normalement un accident qui arrive aux plongeurs bouteille, c’est rare en apnée. Ce sont les personnes qui descendent profond avec peu de récupération. En fait sous la pression, l’air se comprime et se dissout dans la sang
Du coup, il passe plus facilement dans les vaisseaux, jusqu’au cerveau. Quand on remonte, sous l’effet de la décompression, les bulles d’air reprennent leurs tailles normales et se bloquent dans les vaisseaux
Ce qui provoque l’accident. Une partie du cerveau ne reçoit plus d’oxygène car la bulle d’air en bloqué l’arrivée."


Comment vas-tu aujourd’hui ?
"Là maintenant ça va beaucoup mieux mais je sens toujours une petite gêne à gauche."
 
Pure Nena / sportstahiti.com

L’appel à la vigilance de la Fédération Tahitienne des Sports Subaquatiques de Compétition

L’apnée, la chasse sous-marine sont des sports nobles mais leur pratique requiert de la vigilance. Des accidents guettent chaque plongeur. Quelques conseils pour les éviter et se garantir de longues années de pratique :

La FTSSC met en garde aussi sur les pratiques sur les réseaux sociaux consistant à afficher ses performances (profondeur, temps d’immersion). Le but en pêche sous-marine est de prendre du poisson et non pas d’exciter le "profondimètre". La pêche profonde doit être pratiquée avec des experts.
Pêche sous-marine : Teiva Mou raconte son accident de décompression








Dans la même rubrique :
< >

Mardi 22 Novembre 2016 - 13:41 "Aimez" votre affiche préférée

SOCIÉTÉ | FAITS DIVERS | POLITIQUE | SPORT | CULTURE | BUZZ | MONDE | Pharmacies et Médecins de Garde | L'IMAGE DE LA SEMAINE | EMISSION WEB | TE AITO | Festival des îles | Bodyboard