POLITIQUE

Patrice Jamet risque de perdre son fauteuil de maire


Mardi 5 Août 2014 à 18:47 | Lu 290 fois

ELECTIONS. La commission a rejeté plusieurs comptes de campagne, mais le tribunal ne prend sa décision qu'au mois d'octobre.


La commission nationale des comptes de campagne et des financements politiques a rejeté le bilan de campagne du maire de Mahina. Deux autres personnalités sont dans le même cas : Clément Legayic, membre du conseil municipal de Papara ; et Denis Helme, candidat à Mahina.
Le tribunal administratif juge ces affaires le 8 octobre. Ils gardent donc leur siège d'ici là.

Délai non respecté, manque d'avis d'expert comptable : les comptes de campagne peuvent être rejetés pour plusieurs motifs.
Il est reproché au maire de Mahina de ne pas avoir déposé ses comptes à temps, ce qui serait faux selon son avocat maître François Quinquis.
Autre motif : il n'a pas désigné de mandataire financier pour son parti Ia Tura o Mahina. François Quinquis a déposé ce matin au tribunal administratif un mémoire qui justifie de la bonne foi de son client.
Denis Helme, candidat malchanceux, est aussi sur la sellette, comme il l'explique lui-même dans ce reportage de TNTV.
Les comptes de campagne de Clément Legayic, conseiller municipal de Papara, eux aussi sont rejetés.

Le tribunal administratif rend sa décision le 8 octobre.
Si le rejet des comptes de campagne est confirmé, ces trois personnes concernées seront inéligibles pendant un an. Les deux élus seront donc remplacés dans leur conseil municipal par un autre membre de leur liste.
Patrice Jamet perdrait alors son fauteuil de maire. Un membre de sa liste entrera au conseil municipal, qui devra élire un nouveau tavana. Mais son avocat annonce qu'il fera appel de cette décision.






SOCIÉTÉ | FAITS DIVERS | POLITIQUE | SPORT | CULTURE | BUZZ | MONDE | Pharmacies et Médecins de Garde | L'IMAGE DE LA SEMAINE | EMISSION WEB | TE AITO | Festival des îles | Bodyboard