SOCIÉTÉ

Parc aquatique : Aquakita se donne encore 2 mois pour trouver un terrain


Jeudi 30 Juillet 2015 à 16:48 | Lu 843 fois

INVESTISSEMENT - Le représentant de la société mexicaine Aquakita en Polynésie française dément les dernières déclarations dans les médias sur l’avancement de ses deux projets. Et notamment, celui du parc aquatique.


Patrick Genet, directeur de la société Paradise Park. Crédit : Tahiti Nui Télévision
Patrick Genet, directeur de la société Paradise Park. Crédit : Tahiti Nui Télévision
Patrick Genet, représentant de la société Aquakita, indique qu’investir sur le terrain du Tahara’a n’est pas encore exclu, mais que les deux propositions de Papara semblent plus accessibles. "Nous sommes pleinement engagés aujourd'hui dans le rachat du golf (de Moorea, NDLR). Nous sommes aussi pleinement positionnés sur des terrains aussi bien sur la côte Est que sur la côte Ouest. Maintenant, on essaie de voir ce qui est le mieux pour nous", déclare-t-il au micro de Tahiti Nui Télévision.  "Nous sommes toujours pleinement engagés dans ce processus de mise en place du parc aquatique sur le territoire, sur Tahiti", souligne Patrick Genet.

Aquakita envisage également de prendre des parts dans les activités de Tahiti Nui travel. Un accord de participation a été signé. Mais le temps presse pour les investisseurs mexicains. 
Cela fait trois ans que la société Aquakita cherche à construire un parc aquatique sur le fenua, mais aucune des propositions de terrains qu'elle a eues n'a abouti. Il y a eu le Mahana beach, puis le Tahara’a,  puis Hitimahana, puis Atimaono… Et Aquakita ne souhaite pas investir dans un terrain privé.
La société attend la décision de justice du 12 octobre pour la reprise du golfe de Moorea pour se décider. Après la mi-octobre, ils pourraient se tourner vers la Nouvelle-Calédonie.  "On n'a plus beaucoup de temps. Ce qui se passe c'est qu'aujourd'hui nous sommes un peu bousculés par nos investisseurs", explique Patrick Genet. "Nous sommes aussi pris par des gens de Nouméa qui souhaiteraient qu'on investisse plutôt chez eux qu'ici. Je les avais encore avec moi hier ici au bureau. Ce sont des gens très réactifs et après tout pourquoi pas. Mais moi étant du pays, un des représentants de la société Aquakita ayant travaillé longtemps ici, on aime Tahiti et on voudrait vraiment, on préférerait investir dans ce pays."



 
 
 








Dans la même rubrique :
< >

Lundi 5 Décembre 2016 - 17:32 L'hôpital du Taaone aura bientôt une chapelle

SOCIÉTÉ | FAITS DIVERS | POLITIQUE | SPORT | CULTURE | BUZZ | MONDE | Pharmacies et Médecins de Garde | L'IMAGE DE LA SEMAINE | EMISSION WEB | TE AITO | Festival des îles | Bodyboard