SOCIÉTÉ

Papenoo : la population dit "non" au projet Ecoparc


Mardi 22 Septembre 2015 à 15:30 | Lu 1594 fois

AMÉNAGEMENTS - Le projet touristique de la société Ecoparc ne ravit pas la population alentour. Une pétition circule et le collectif Te Aru o Te'ura Vahine promet d'autres "étapes" s'il n'est pas entendu : une marche et pourquoi pas, un blocage de la vallée.


Photo d'archives Tahiti Nui Télévision
Photo d'archives Tahiti Nui Télévision
Deux hôtels grand standing, un golf, un téléphérique... le projet touristique de Papenoo   semble imposant. Le Pays et les actionnaires de la société Ecoparc promettent un projet respectueux de l'environnement et mené par des Polynésiens. 

Mais à Papenoo, les habitants ne sont pas tous enchantés. Le collectif Te Aru o Te'ura Vahine a mis en place une pétition pour dire "non" aux aménagements prévus. "Cette pétition est notre première étape pour entendre la voix des citoyens, qu'ils nous donnent leur avis. Pour la majeure partie de ceux que nous sommes allez voir c'est un mécontentement de ce qui ce passe", explique Adèle Domingo du collectif de citoyens. D'après elle, ce que regrette la population, c'est de ne pas avoir été avertie, consultée. Les habitants ne veulent pas qu'on touche à leur vallée. 

Même constat du côté de la mairie. "On a vu ce projet par les médias, il n'y a pas eu de concertation des maires et des associations", déplore Vetea Avaemai, maire de Papenoo. Il regrette également le choix du lieu. "On n'est pas contre le projet. Tout maire veut des emplois. On n'est pas contre le projet s'ils veulent réaménager Fare Hape mais pas plus haut", explique-t-il. 

Le collectif citoyen, lui, est catégorique : c'est "non" au projet Ecoparc. Ils espèrent atteindre 2000 signatures. Et si la pétition ne suffit pas, d'autres "étapes" sont prévues : "Nous avons une 2e étape : la manifestation pacifique. On rassemblera la population et on marchera, sans faire de dégât. Si ça ne fonctionne pas, la 3e étape, c'est le blocage de la vallée. Quitte à rester des mois dans la vallée, on est prêtes à rester. Ce ne sera pas la première fois", promet Adèle Domingo. Elle espère que le gouvernement les entendra. 

Rédaction Web (Interviews : Manava Tepa / Brandy Tevero)

Adèle Domingo du collectif Te Aru o Te'ura Vahine


Vetea Avaemai, maire de Papenoo








Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 4 Décembre 2016 - 14:43 La Reine des Neiges truste les rayons

Samedi 3 Décembre 2016 - 13:07 Le Taaone fait son Téléthon

SOCIÉTÉ | FAITS DIVERS | POLITIQUE | SPORT | CULTURE | BUZZ | MONDE | Pharmacies et Médecins de Garde | L'IMAGE DE LA SEMAINE | EMISSION WEB | TE AITO | Festival des îles | Bodyboard