SOCIÉTÉ

Papeari : une prison moderne pour 2017


Mercredi 9 Septembre 2015 à 18:09 | Lu 1456 fois

DÉTENTION - Une prison moderne en réponse à la surpopulation carcérale de Nuutania. Le chantier du centre de détention de Papeari avance bien. L'établissement doit accueillir ses premiers détenus début 2017.


Les bâtiments de la future prison sont sortis de terre.  410 détenus pourront y être  incarcérés dans des cellules individuelles principalement.  Une bouffé d'oxygène pour désengorger la vétuste prison de Nuutania. L'architecture a été pensée pour faciliter la ventilation et l’éclairage naturel avec par exemple des portes de cellules tropicalisées. "Là effectivement, vous êtes face à un établissement pénitentiaire qui sera vraisemblablement un des fleurons de l'administration pénitentiaire au niveau national. Je pense qu'il était important que nous apportions non seulement une réponse numérique par rapport au taux de surpopulation de Faa'a Nuutania, mais surtout que l'on démontre que même à 20 000 km de la métropole, on n'était capables de réaliser un établissement pénitentiaire avec un tel niveau de performance et surtout pour améliorer les conditions de détention des personnes détenues et aussi améliorer les conditions de travail des personnels", a déclaré Hubert Moreau, directeur inter-régional des services pénitentiaires de l'outre-mer. 

La future prison se base sur les tous derniers programmes pénitentiaires.  Elle sera l'une des plus modernes avec l'utilisation de panneaux photovoltaïques. Côté aménagement, de nombreux locaux d’accompagnement et de réinsertion sont prévus. Salle polyvalente, espace d’enseignement, ou encore des unités de vie familiale et un jardin potager pour des formations agricoles.

Depuis le début des travaux en juillet 2013, la construction du centre de détention est suivie de près par le maire de la Papeari. Il souhaite que la prison soit un moteur pour dynamiser Teva I Uta. L'ouverture en 2017 devrait changer la vie sociale et économique de la petite commune.

Les premiers détenus seront transférés au premier trimestre 2017. Des peines longues, de plus de deux ans. Près de 200 fonctionnaires sont en cours de recrutement pour assurer le fonctionnement de cette nouvelle prison.

(Reportage : Thomas Chabrol)

Hubert Moreau, directeur inter-régional des services pénitentiaires de l'outre-mer


Véronique Vidal, directrice pénitentiaire d'insertion et de probation








Dans la même rubrique :
< >

SOCIÉTÉ | FAITS DIVERS | POLITIQUE | SPORT | CULTURE | BUZZ | MONDE | Pharmacies et Médecins de Garde | L'IMAGE DE LA SEMAINE | EMISSION WEB | TE AITO | Festival des îles | Bodyboard