SOCIÉTÉ

Pam : le Vanuatu dévasté, l'aide s'organise


Lundi 16 Mars 2015 à 08:21 | Lu 260 fois

Cyclone. Le plus puissant que la région ait connue depuis des décennies


L’Etat français devrait envoyer  ses premières aides au Vanuatu dès aujourd'hui lundi. Près de 2 tonnes et demi de matériaux de survie et de première nécessité devraient partir direction la Nouvelle-Calédonie avant de rejoindre le Vanuatu. Une initiative qui est sollicitée par le haut-commissariat à Nouméa.

"Un monstre. C'est un monstre qui a frappé le peuple vanuatais. Après ce qui s'est passé, c'est tout le pays qui a été détruit. On va devoir recommencer à zéro", a déclaré le président de l'archipel du Vanuatu lors d'une conférence au Japon. Pam a durement touché le Vanuatu, rasant des villages entiers, anéantissant des cultures, détruisant des vies. Le cyclone de catégorie 5 s'est abattu sur le pays avec des vents qui ont parfois atteint 320 km/h, selon Radio Australie.
Le bilan officiel fait état de huit morts, selon Radio Australie, mais il pourrait s'alourdir dans les prochains jours. Pour le moment, il est toujours difficile d'accéder à de nombreuses zones et donc d'évaluer l'ampleur de la catastrophe.  "On ne sait pas ce qui est arrivé à nos familles. Les communications sont coupées, on ne peut pas joindre nos proches et savoir s'ils sont vivants ou non", déplore le président du Vanuatu, Baldwin Lonsdale. 
 
L'aide humanitaire a commencé à arriver hier, à Port-Vila, où 40 000 maisons ont été touchées, dont la moitié sont désormais inhabitables. Les humanitaires arrivés sur place décrivent un paysage dévasté. "Il y a 86 îles au Vanuatu. Nous sommes à Port Vila, et nous ne pouvons même pas sortir de la capitale. Les routes pour aller au-delà de Port Vila sont coupées. Ça va être un casse-tête logistique. On a besoin d'hélicoptères, de nourriture, d'eau. La plupart de la nourriture vient du sol, ici. Certaines récoltes vont pouvoir être sauvées, mais les gens vont manquer de nourriture, et pas seulement les deux prochains jours, mais ces prochains mois",  explique Nichola Krey, de l'ONG Save the children, au micro de ABC.
 
L'Australie a annoncé une première aide de 5 millions de dollars. La ministre des Affaires étrangères, Julie Bishop, a aussi fait savoir que les Australiens résidant au Vanuatu pourrait rentrer en Australie à bord des avions militaires de retour de mission, en donnant la priorité aux personnes âgées, aux malades, aux femmes enceintes et aux enfants. Selon les autorités, près de 3 000 Australiens vivent dans l'archipel mélanésien.
L'autre grand voisin du Vanuatu, la Nouvelle-Zélande, ainsi que l'Union européenne et le Royaume-Uni ont annoncé des aides financières. Le Fonds monétaire international et la Banque mondiale aident aussi l'archipel, à leur manière. Et les ONG - l'Unicef, Médecins du monde, la Croix-Rouge, notamment - ont lancé des appels aux dons.
 
 

Le cyclone Pam a également touché Tuvalu. "45% de la population de Tuvalu ont été touchés, sévèrement touchés, notamment ceux qui vivent dans les îles éloignées", a déclaré le Premier ministre, Enele Sopoago, a une radio néo-zélandaise . "Nous sommes inquiets pour la suite en termes de conditions sanitaires et d'approvisionnements en biens de première nécessité, comme la nourriture, les médicaments et l'eau."
Les autorités tuvaluanes ont mobilisé des bateaux pour se rendre dans les îles touchées et évaluer les dégâts. Des kits d'hygiène, des couvertures et des bidons d'eau offerts par la Croix-Rouge doivent arriver demain dans l'archipel polynésien.
 
Aux Kiribati aussi, l'aide s'organise. C'est principalement le sud du pays qui a été frappé par Pam. Des digues et des maisons ont été endommagées. Concernant l'atoll principal, Tarawa, cela retarde encore la réhabilitation de l'hôpital et de la principale route qui relie les deux parties de l'atoll. 
"Les choses reviennent doucement à la normale. Mais on a vraiment besoin d'aide", témoigne Rimon Rimon, du bureau du président, au micro de ABC. "Les infrastructures du pays ont été durement touchées - pas seulement les infrastructures publiques, mais aussi les bâtiments communautaires et les maisons. Je pense que ce sont des dégâts qui se chiffrent en millions."

Pam se trouve maintenant à quelques centaines de kilomètres des côtes de la Nouvelle Zélande. Il a fortement perdu en intensité, et est devenu une tempête extra tropicale. 

(Avec Radio Australie)






Dans la même rubrique :
< >

Samedi 3 Décembre 2016 - 13:07 Le Taaone fait son Téléthon

SOCIÉTÉ | FAITS DIVERS | POLITIQUE | SPORT | CULTURE | BUZZ | MONDE | Pharmacies et Médecins de Garde | L'IMAGE DE LA SEMAINE | EMISSION WEB | TE AITO | Festival des îles | Bodyboard