POLITIQUE

Oscar Temaru, évasif sur le candidat qu'il soutiendra à la présidentielle 2017


Mardi 21 Mars 2017 à 12:54 | Lu 1182 fois

FAA'A - Ce mardi matin, le Tavini a convié la presse afin de lui faire part de la tenue de son congrès, samedi à Vaitupa à partir de huit heures. Durant ce congrès, le Tavini dévoilera quel candidat, il soutiendra pour la Présidentielle 2017, et présentera ses candidats pour les législatives. L'occasion de faire un point avec Oscar Temaru sur les évènements politiques de ces dernières semaines.


Crédit photo: TNTV
Crédit photo: TNTV
Un Oscar Temaru en forme, petit sourire en coin quand a été abordé le sujet des "Accords de Papeete". Pour le leader du Tavini "ils sont en panne d'imagination. Il y a des cerveaux dans le gouvernement de notre pays qui ont réfléchi et ce sont dit: 'Et si on allait voir François Hollande et on va signer ensemble un document (..)', tout cela en sachant pertinemment que ce document sera botté en touche par le nouveau président."

"Nous avons lu ce document" assure Oscar Temaru et, "il est écrit d'une façon telle, que l'on pourrait penser que ca y est, la Polynésie est un état souverain comme la France." Mais soulève t-il, "C'est l'Etat qui impose sa politique, l'intérêt supérieur de l'Etat."

Concernant les 109 parrainages qu'il a obtenus pour la Présidentielle 2017, le leader indépendantiste se déclare satisfait du nombre de ceux-ci, notamment en Polynésie ou il en a obtenu 55.

"C'est une grosse satisfaction d'avoir obtenu le plus grand nombre de parrainages ici en Polynésie, puisque nous en avons obtenu 55, Marine Le Pen 35 et François Fillon 23."

Toutefois, il s'étonne que Marine Le Pen n'ait obtenu que 35 parrainages locaux alors que "nous pensions que cela allait être très facile pour elle, d'autant qu'elle a les soutiens de Gaston Flosse." Précisant, "Pas du Tahoeraa... De monsieur Flosse."

Sur François Fillon, Oscar Temaru avoue avoir rencontré l'homme deux ou trois fois et "je l'ai beaucoup apprécié. Il m'a reçu et m'a dit comment il voyait les relations entre la Polynésie et le France, avis que je respecte." Quand l'affaire "Pénélope Fillon" a été révélé, Le maire de Faa'a s'est déclaré "très déçu."

Selon lui, son nombre de parrainages recueillit en Polynésie s'explique par toutes les affaires venues entacher la réputation des candidats déclarés à la Présidentielle. Et de citer pèle mêle: Fillon, Le Pen, Macron. Et que cela, "a fait beaucoup réfléchir les élus locaux."

Quant à savoir quel candidat le Tavini soutiendra samedi lors du congrès qui se tiendra à Vaitupa, Oscar Temaru se montre évasif. "Vous savez quand on accorde sa confiance une fois, c'est très difficile de redonner sa confiance à une autre personne".

Revenant sur les accords passés avec le parti socialiste, Oscar Temaru estime que ceux-ci n'ont pas rempli leur part du contrat et bien que "restant ami avec François Hollande" pour le leader indépendantiste, "C'est fini. on ne peut plus faire confiance en qui que ce soit."

Si l'on en croit le leader du Tavini, le parti socialiste, c'est fini. D'autre part, on voit mal le parti indépendantiste soutenir un parti de droite et encore moins d'extrême. Alors sur quel candidat se portera le soutien du Tavini. Macron, Mélanchon, Poutou ? Ou tout simplement aucun, laissant libre choix à ses sympathisants. Réponse samedi.
 
Rédaction Web







Dans la même rubrique :
< >

Lundi 20 Novembre 2017 - 11:03 Les maires polynésiens veulent se faire entendre

SOCIÉTÉ | TAHITI VA'A 2017 | VA'A PORTRAITS | FenuaHeroes | FAITS DIVERS | POLITIQUE | SPORT | CULTURE | BUZZ | MONDE | Pharmacies et Médecins de Garde | L'IMAGE DE LA SEMAINE | EMISSION WEB | HawaikiNuiVaa2017