POLITIQUE

Olivier Kressmann : "Nous sommes derrière ce gouvernement"


Lundi 19 Janvier 2015 à 17:10 | Lu 205 fois

Interview. Les représentants des organisations patronales ont rencontré le président Edouard Fritch ce matin


Les représentants des organisations patronales ont rencontré le président du Pays, Edouard Fritch, ce lundi matin. Olivier Kressmann, président du Medef, s'est dit "confiant". 
"Nous sommes derrière ce gouvernement, nous le soutenons dans ses démarches", a déclaré Olivier Kressmann. Le président du Medef ne nie pas les difficultés à redresser l'économie du Pays. "Nous sommes conscients que la tâche est difficile. Il (le nouveau gouvernement, NDLR) n'est pas au pouvoir depuis longtemps, donc c'est compliqué. Il y a beaucoup de choses à mettre en oeuvre en même temps."  Parlant au nom des patrons du fenua, il déclare : "le monde économique est confiant, et souhaite apporter son soutien au gouvernement." 
Le gouvernement a décidé d'associer les patrons à la réflexion sur la relance économique.  La première réunion du comité de pilotage du plan stratégique est programmée ce mardi.

Mais quelle sera la clef de cette relance ? Pour Olivier Kressmann, elle reste inchangée : "c'est l'emploi, c'est le fait de permettre de recréer de l'emploi, redynamiser l'emploi. il faut trouver toutes les façons de la faire, une réflexion sur le Code du travail en fait partie, ça n'est pas la solution unique, mais elle en fait partie. Une réflexion sur les investissements aussi". 
Alors que le gouvernement a présenté 2015 comme l'année des grands projets, Olivier Kressmann prévient : "il ne faut pas s'arrêter qu'aux grands projets, il y a aussi des projets plus restreints."

Pour le président du Medef, Edouard Fritch est un véritable chef d'entreprise "à la barre d'une société qui s'appelle la Polynésie française".  "Il nous a parlé clairement de ses difficultés, du temps qu'il faut pour pouvoir faire des choses. Nous savons très bien qu'en économie, il n'y a pas de claquement de doigts", a déclaré le patron des patrons. Il semble que le président du Pays ait trouvé les mots justes face aux acteurs de l'économie du fenua, qui se sont sentis "écoutés et entendus". 

"Des choses concrètes" pourraient se mettre en place d'ici "la fin du premier semestre" selon Olivier Kressmann. "Si on peut prétendre avoir créé une centaine d'emplois d'ici le mois de juillet ce sera très bien". 

Lire aussi : Edouard Fritch a rencontré les organisations patronales


Tags : TNTV ECO




SOCIÉTÉ | FAITS DIVERS | POLITIQUE | SPORT | CULTURE | BUZZ | MONDE | Pharmacies et Médecins de Garde | L'IMAGE DE LA SEMAINE | EMISSION WEB | TE AITO | Festival des îles | Bodyboard