SOCIÉTÉ

Nucléaire : La jeunesse reprend le flambeau


Samedi 2 Juillet 2016 à 19:03 | Lu 439 fois

NUCLÉAIRE - Près d'un millier de personnes se sont réunies, samedi après-midi, dans les jardins de Paofai pour commémorer les 50 ans du premier essai nucléaire en Polynésie. Parmi eux, beaucoup de jeunes venus défendre la cause insufflée par leurs aînés.


Des centaines de personnes se sont réunies devant la stèle commémorative des essais nucléaires, samedi, dans les jardins de Paofai.
Des chants et des discours ont ponctué la cérémonie organisée par les associations 193 et Moruroa e Tatou.

Pour Roland Oldham, cette présence massive de la population, ainsi que la marche organisée autour de l'île de Tahiti cette semaine, est "le signe rassurant que la jeune génération s'implique dans la cause du nucléaire".

"C'est un combat qui a déjà duré longtemps mais qui malheureusement va continuer encore longtemps. Il faut laisser la place aux jeunes, ce sont les jeunes qui ont marché autour de l'île, c'est eux qui doivent s'exprimer aussi. Je suis d'avis que les anciens lâchent, et fassent de la place aux jeunes." indique t'il.

Des élus de différents bords politiques avaient également fait le déplacement parmi lesquels, le président de l'Assemblée, Marcel Tuihani (Tahoeraa), Le tavana de Faa'a Oscar Temaru (Tavini), le tavana de Papeete Michel Buillard (RMA), les ministres de la Culture Heremoana Maamaatuaiahutapu (RMA) et de la Santé Patrick Howell (RMA).

A ce sujet, Roland Oldham s'est également réjoui, déclarant "Personne n'est propriétaire de la question du nucléaire. Pas une église, pas un parti politique. C'est tout le peuple polynésien qui est propriétaire de ce sujet là. Nous ce que nous voulons c'est que tous les hommes politiques travaillent ensemble sur ce dossier là. Nous faisons appel aux hommes politiques pour qu'ils soient plus sages et plus courageux. L'attitude du gouvernement a beaucoup changé aujourd'hui, donc c'est positif."

En effet, il semble qu'il n'y ait que les partis politiques pour se déchirer sur la question du nucléaire, le plus souvent par voie de communiqué interposé. Pour ce qui est de la population, on parlerait plus volontiers d'un consensus. Ce weekend l'association 193 a franchi la barre des 45 000 signataires pour leur pétition sur la reconnaissance du fait nucléaire.
 
Rédaction web (Interviews Thierry TEAMO et Mike LEYRAL)
 
 







Dans la même rubrique :
< >

Lundi 5 Décembre 2016 - 17:32 L'hôpital du Taaone aura bientôt une chapelle

SOCIÉTÉ | FAITS DIVERS | POLITIQUE | SPORT | CULTURE | BUZZ | MONDE | Pharmacies et Médecins de Garde | L'IMAGE DE LA SEMAINE | EMISSION WEB | TE AITO | Festival des îles | Bodyboard