SOCIÉTÉ

Nouvelle-Calédonie et Polynésie : le système scolaire peut mieux faire selon la Cour des comptes


Mardi 9 Février 2016 à 18:29 | Lu 434 fois

ÉDUCATION - Le système scolaire en Polynésie française et en Nouvelle-Calédonie bénéficie de moyens importants de l’État pour des résultats "encore insuffisants" qui doivent être améliorés, estime la Cour des comptes dans son rapport annuel publié mercredi.


Photo d'illustration. Archives Tahiti Nui Télévision
Photo d'illustration. Archives Tahiti Nui Télévision
Il y a respectivement en Polynésie et en Nouvelle-Calédonie 49 et 74 collèges et lycées et 207 et 258 écoles maternelles et primaires, rappelle la cour. Et chacun des deux territoires compte un peu plus de 4 700 enseignants en service.
 
"Le montant des dépenses publiques consacrées au système scolaire dans ces deux territoires est important, supérieur à 1,3 milliard d'euros (environ 155 milliards de Fcfp, NDLR), dont 954 millions de crédits d'Etat (environ 114 milliards de Fcfp, NDLR)", souligne la cour.
 
"La dépense scolaire par élève était, en 2014, respectivement de 8 223 euros (981 000 Fcfp, NDLR) en Polynésie française et de 10 539 euros (1 257 000 Fcfp, NDLR) en Nouvelle-Calédonie, contre 7 700 euros (919 000 Fcfp, NDLR) en 2013 (dernier chiffre connu) pour la France métropolitaine et les départements d'outre-mer", constate-t-elle.
 
Mais si les moyens mis en œuvre "ont permis des progrès", avec notamment la progression du nombre de bacheliers, "les résultats restent en deçà des références métropolitaines". Environ 35% des élèves de Polynésie et 20% de ceux de Nouvelle-Calédonie sortent encore du système sans diplôme ni qualification "contre environ 10% en métropole".
 
La cour rappelle certaines spécificités des deux territoires, liées notamment à la faible densité de population, avec un temps de transport des élèves "parfois très long" qui impose l’existence d'internats.
 
Pour améliorer l'efficacité du système, elle recommande notamment "une simplification et une amélioration de la gouvernance, une rationalisation de l'allocation des moyens", avec la mise en place systématique d'"une programmation pluriannuelle des investissements scolaires".
 
Une mission d'experts de l'Education nationale est par ailleurs en cours en Polynésie et une autre doit intervenir début 2016 en Nouvelle-Calédonie.
 
AFP







Dans la même rubrique :
< >

Samedi 3 Décembre 2016 - 13:07 Le Taaone fait son Téléthon

SOCIÉTÉ | FAITS DIVERS | POLITIQUE | SPORT | CULTURE | BUZZ | MONDE | Pharmacies et Médecins de Garde | L'IMAGE DE LA SEMAINE | EMISSION WEB | TE AITO | Festival des îles | Bodyboard