POLITIQUE

Nelson Chavez, le SDF qui veut devenir Président


Lundi 20 Février 2017 à 11:36 | Lu 18463 fois

PRESIDENTIELLE - Il est SDF, et veut "mettre fin à la misère". Nelson Chavez souhaite recueillir les 500 parrainages d'élus qui lui permettront de se présenter à l'élection présidentielle.


Nelson Chavez - Crédit photo : Mike Leyral
Nelson Chavez - Crédit photo : Mike Leyral

Nelson Chavez a déjà créé son parti : "Mana Iti-Nui... l'ami de tous". Pour le moment, il est tout seul, mais il est confiant. 

Les autorités lui ont dit de faire connaître sa candidature à travers les médias. Il est donc venu nous rencontrer : "je suis venu pour faire ma déclaration et m'adresser aux grands électeurs, qui sont 47000. De Gaulle disait qu'il fallait un fédérateur et que ce fédérateur ne serait pas européen, et que tout le monde se mettrait à sa suite".

Cette référence au Général De Gaulle est "le point central" de son engagement. "Mon ambition de s'arrête pas à l'Europe, c'est beaucoup plus large et beaucoup plus étendu, c'est pour le monde entier. Je voudrais rassembler toutes les autres nations du monde entier, comme le voulait De Gaulle, sans le dire" assure Nelson Chavez.

Mais qui est-il vraiment ? Il a 49 ans, et assure avoir choisi la rue en 2011. "J'ai décidé de devenir SDF pour me dépouiller. Auparavant, à chaque fois que j'atteignais mes objectifs, j'avais tout pour être heureux, mais en voyant les autres malheureux, la misère autour de moi, j'ai décidé de me séparer de tout ce que j'avais".
Pêcheur et carreleur occasionnel, il quitte tout et se concentre sur son hobby : "je suis chercheur autodidacte, et j'aime résoudre des énigmes qu'on croit insolubles, tant dans le domaine technologique que dans le domaine sociétal".

Son programme se résume à une grande ambition : éradiquer l'injustice et la misère. "C'est l'objectif de mon parti : le bonheur.  Et l'injustice est l'ennemi numéro 1 du bonheur. En tant que fédérateur, je sais réconcilier l'athée et le chrétien, le musulman, le bouddhiste et le laïc, et tous les autres" assure-t-il.

Et pas question de brûler les étapes : "mes premières mesures, je verrai ça quand je serai dans la confrontation avec les autres candidats. Pour le moment, il me faut les parrainages".

Le candidat revendique aussi sa spiritualité : "je suis de la grande triplicité aquatique, comme l'appellent les connaisseurs, c'est ce que les autres appellent le triangle polynésien. Et je connais la grande lumière qui éclaire toutes les nations de la terre, je sais pourquoi il faut allumer la lumière, et je sais comment procéder avec perfection. Le Président des Etats-Unis serait ravi d'avoir ces clefs, que j'aurais plaisir à lui transmettre si l'occasion m'en est donnée".

Nelson Chavez a peu de chances d'obtenir ses 500 parrainages avant le mois de mars, mais il aura, au moins, pu exposer ses ambitions politiques. 
Mike Leyral
 
Si vous souhaitez soutenir financièrement ce candidat, vous pouvez verser un don sur le compte de Nelson Chavez :  
14168 00001 10000658201 
Cet argent servira, selon Nelson Chavez, "à transmettre les sept clefs de la grande lumière qui éclaire toutes les nations du monde à Donald Trump"






SOCIÉTÉ | TAHITI VA'A 2017 | VA'A PORTRAITS | FenuaHeroes | FAITS DIVERS | POLITIQUE | SPORT | CULTURE | BUZZ | MONDE | Pharmacies et Médecins de Garde | L'IMAGE DE LA SEMAINE | EMISSION WEB | HawaikiNuiVaa2017