BUZZ

Moquées sur le Net pour vouloir aider les habitants de Bora "dépourvus de soins"


Dimanche 9 Juillet 2017 à 12:12 | Lu 17386 fois

BAD BUZZ - Décidément les réseaux sociaux ne pardonnent rien. Deux étudiantes en fin de deuxième année à l'Institut de Formations en Soins Infirmiers de Dreux en font actuellement l'amère expérience.


Moquées sur le Net pour vouloir aider les habitants de Bora "dépourvus de soins"
Elles ont lancé une cagnotte en ligne, en vue de financer leur stage en soins infirmiers. Jusque-là, rien de bien répréhensible, d'autant qu'elles désirent exercer dans l'humanitaire, ce qui part d'un bon sentiment.

Indiquant sur le site Leetchi que l'interdiction leur a été faite d'aller dans certains endroits comme  l'Afrique, l'Amerique centrale et latine pour des raisons de sécurité, elles ont opté pour une autre destination sur les conseils de trois étudiants, qui soit se sont moqué d'elles, ou soit ont une bien curieuse vision de l'humanitaire.

Bora Bora… Telle est la destination où les deux jeunes filles désirent jouer les Mères Thérésa. Expliquant que "la population est appauvrie dans certains endroits  et dépourvue en soins, les patients n'ont pas la possibilité de se rendre dans des lieux de soins. C'est pourquoi cela nous tient à cœur de découvrir le pays et de pratiquer de nouvelles techniques de soins".

Il va sans dire que la destination choisie par ces jeunes filles pour exercer dans l'humanitaire a provoqué un tollé sur la toile. Si certains, sur le ton de l'ironie ont commenté cet appel aux dons, d'autres ont laissé libre cours à leur colère, traitant les deux étudiantes de divers noms d'oiseaux.

Parmi les commentaires les plus soft: "Bonjour mesdames. Je suis infirmier et natif de Polynésie. Êtes-vous sérieuses lorsque vous qualifiez votre stage d'humanitaire ? Il n'y a que d'humanitaire votre pitoyable demande de récolte de fonds. En espérant ne pas vous voir".

"Quand tu fais des D.U et que les professeurs métropolitains sont justes hallucinés de voir tout le matos qu'on a, alors que eux n'ont même pas ça au sein de leurs CHU, je me demande bien si j'irais pas faire un stage humanitaire en métropole avec tous leurs déserts médicaux il y à de quoi gagner gros non. Les pauvres campagnards qui n'ont pas de médecins ou d'IDE c'est là qu'il faut faire de l'humanitaire. La Polynésie française c'est pas le TIERS MONDE!!!!!"

"Révisez votre géographie Mesdemoiselles. Nous sommes loin de faire partie des pays du tiers monde. Nous avons un systéme de santé égale au votre en métropole! Nous ne manquons de rien. J'appelerais plutôt ça un "Stage vacances". Et vous demandez, sans complexes, des fonds pour vous aider à venir vous la couler douce ici. Vous êtes sérieuses!?"

"Foutage de gueule !!! Bora bora population appauvrie et démunie de soins ! Nous sommes pas les plus démunis en soin . Allez bronzer ailleurs !"

Et la liste est longue et certains commentaires beaucoup plus vindicatifs que ceux-ci. Quoiqu'il en soit, pour l'heure la cagnotte a recueilli 19 000 Fcfp, loin des 740 000 Fcfp escomptés.

Alors ignorance totale du système de santé en Polynésie française ou tentative de se payer des vacances à moindre frais ? Confusion avec l'île de Haiti ? Avant de les incendier par commentaires interposés, laissons leur le bénéfice du doute et mettons cela sur le compte de la jeunesse et de l'ignorance. Après tout peut-être ont-elles pris au premier degré le proverbe "charité bien ordonnée commence par soi même".
 
P. Bastianaggi






SOCIÉTÉ | TAHITI VA'A 2017 | VA'A PORTRAITS | FenuaHeroes | FAITS DIVERS | POLITIQUE | SPORT | CULTURE | BUZZ | MONDE | Pharmacies et Médecins de Garde | L'IMAGE DE LA SEMAINE | EMISSION WEB