POLITIQUE

Métropole : "le cadre et l'agenda" des assises des Outre-mer se précisent


Vendredi 7 Juillet 2017 à 15:22 | Lu 1822 fois

ANNONCES - La ministre des Outre-mer a présenté les grandes lignes, ce vendredi à Paris, des futures assises des Outre-mer qui débuteront fin septembre. L'inspecteur général des finances Thierry Bert en a été nommé rapporteur général.


Thierry Bert, 65 ans, inspecteur général des Finances originaire de La Réunion, a fait partie notamment du cabinet du président François Mitterrand (1992-1995) et a été directeur adjoint du cabinet de la Commission européenne (1995-1996). C'est à cette occasion qu'il a notamment obtenu la création des "régions ultrapériphériques", visant à donner un statut particulier à certains territoires d'outre-mer pour leur permettre de bénéficier de possibilités dérogatoires pour utiliser les fonds européens.

Il sera en charge d'établir "le cadre et l'agenda" des assises des Outre-mer, qui vont "mettre autour de la table" des élus, institutionnels, mais aussi citoyens, associations, entreprises, pour "répondre à une question simple : comment va-t-on réinventer nos territoires ?", a expliqué Annick Girardin".

Elles dureront "environ un an", avec un lancement en septembre, une phase de consultations et de diagnostic, et une synthèse au printemps, un "livre bleu outre-mer", qui aboutira à "quelques modifications législatives et réglementaires", et à la loi de finances 2019.

Les "contrats de convergence", prévues par la loi égalité réelle Outre-mer votée en février dernier, et qui doivent être mis en place dans chaque territoire seront "l'un des produits de sortie des assises", a-t-elle expliqué.

Ces assises seront dotées d'une "enveloppe", a-t-elle dit sans en indiquer le montant, rappelant toutefois que le président de la République s'était engagé à ce que 1 milliard d'euros soit versé aux Outre-mer dans des projets innovants.

Mais "je ne suis pas la mère Noël", a-t-elle insisté, précisant que les assises devaient avant tout "faire sortir de nouvelles idées, porter de nouveaux projets, réinventer".

"L'objectif c'est de sortir de la gestion de l'urgence permanente (...) pour tenter de dessiner ensemble un avenir durable pour les Outre-mer." 

Rédaction Web avec AFP 







Dans la même rubrique :
< >

Lundi 20 Novembre 2017 - 11:03 Les maires polynésiens veulent se faire entendre

SOCIÉTÉ | TAHITI VA'A 2017 | VA'A PORTRAITS | FenuaHeroes | FAITS DIVERS | POLITIQUE | SPORT | CULTURE | BUZZ | MONDE | Pharmacies et Médecins de Garde | L'IMAGE DE LA SEMAINE | EMISSION WEB | HawaikiNuiVaa2017