MONDE

Menaces d'attentats: un Bisontin d’origine tahitienne soupçonné de vouloir passer à l'acte


Vendredi 16 Septembre 2016 à 09:45 | Lu 10173 fois

TERRORISME - Un homme de 20 ans, habitant à Besançon, a été mis en examen et écroué lundi, soupçonné de projeter une action jihadiste en France, a-t-on appris vendredi de source judiciaire. Selon l'Est Républicain, le jeune homme, un converti d’origine tahitienne, a été mis en examen du chef d’association de malfaiteurs en vue de la commission d’un acte de terrorisme.


Crédit photo : DR
Crédit photo : DR
Le suspect a été mis en examen à Paris par un juge antiterroriste pour association de malfaiteurs terroriste criminelle, a précisé cette source, confirmant une information du quotidien régional L'Est Républicain.
 
Cet homme qui avait fait l'objet d'une perquisition administrative en août, avait été arrêté la semaine dernière par les policiers d'élite du Raid. 
 
Les exploitations de son matériel informatique et de son téléphone laissaient à penser qu'il pouvait commettre une action jihadiste sur le territoire français, selon une source proche de l'enquête.
 
Les investigations menées à ce stade ont permis d'établir qu'il était acquis à la cause de l'organisation Etat islamique et qu'il était membre du groupe de Rachid Kassim sur la messagerie cryptée Telegram, selon cette source.
 
Cette nouvelle arrestation intervient dans un contexte de menaces maximales dues notamment aux appels aux meurtres lancés sur les réseaux sociaux par ce propagandiste actif du groupe jihadiste de l'EI depuis la zone irako-syrienne. 
 
Le suspect a gardé le silence lors de sa garde à vue.
 
Rédaction Web avec AFP et L'Est Républicain






SOCIÉTÉ | FAITS DIVERS | POLITIQUE | SPORT | CULTURE | BUZZ | MONDE | Pharmacies et Médecins de Garde | L'IMAGE DE LA SEMAINE | EMISSION WEB | TE AITO | Festival des îles | Bodyboard